Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du khalife général des Mourides : «Nous espèrons un Magal sans incident sanitaire sous la protection divine»




La communauté mouride compte célébrer cette année le départ en exil de Serigne Touba. En ce sens, le porte-parole du khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, a déclaré, en marge du Crd préparatoire à cet évènement religieux tenu hier à Diourbel, qu’ils espèrent que celui-ci se tiendra sans incident sanitaire sous la protection divine».

Le grand Magal de Touba, célébrant le départ en exil du fondateur du Mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, est prévu pour le 28 septembre prochain. C’est ainsi que le gouverneur de région, Gorgui Mbaye, et le porte-parole du khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, ont co-présidé hier le Comité régional de développement (Crd) préparatoire de ce grand évènement religieux. En effet, ce rassemblement de taille risque d’être célébré dans un contexte de la troisième vague du Covid-19. En ce sens, le guide religieux précise :

«On est à un moment difficile avec cette maladie envoyée par Dieu qui est le seul à savoir pourquoi elle est descendue sur terre. C’est Lui seul qui décidera de nous l’enlever. L‘année passée, nous avions essayé de respecter les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires et nous avions réussi. Cette année, nous avons espoir que le Magal va se dérouler aussi sans incident sanitaire sous la protection divine. Nous n’avons pas peur sur ce plan, d’autant plus que cet événement est une recommandation de Serigne Touba.»

Outre cette question sanitaire, celles de l’approvisionnement en eau potable, l’électricité, les inondations, entre autres, ont été également au cœur des échanges. Pour l’autorité administrative, l’Ofor et la mairie ont mis beaucoup de moyens et le réseau est en train d’être progressivement corrigé. Et Gorgui Mbaye de poursuivre :

«Il faut donc accroître les efforts sur la correction du réseau de transport de l’eau, du réseau de distribution pour que tous les efforts qui ont été déployés par l’Etat en termes de forages ne soient pas biaisés par la problématique du réseau. L’évènement sera aussi célébré dans un contexte d’hivernage. La distribution de l’eau est encore une problématique à laquelle nous serons confrontés, mais j’espère que nous aurons les camions citernes de la mairie et des partenaires. Nous allons diminuer la difficulté en assurant l’approvisionnement en eau des pèlerins de Touba pendant cette période de rush où des milliers de pèlerins convergent vers un lieu.» A en croire le gouverneur de Diourbel, ils feront en sorte que les problèmes soient réduits chaque année et il arrivera un jour où ils seront tous dépassés.

Pour l’électricité, dit-il, le directeur de la Senelec a pris des engagements tout en soulignant qu’ils vont aussi lancer une invitation pour une mise à disposition de groupes de secours afin d’éviter des situations catastrophiques pouvant impacter la distribution de l’eau. «C’est un événement économique mondial. C’est notre patrimoine que nous devons protéger», a-t-il insisté.

Source oumy.ly@lequoutidien.sn