Ousmane Guèye, Dg SNEIPS sur les vaccins : « Nous avons reçu des plaintes, mais… »




Les effets secondaires provoqués par les vaccins chez des personnes continuent de nourrir les débats. Toutefois, le Directeur général du service national de l’Education et de l’Information pour la Santé (SNEIPS), Ousmane Guèye a voulu apporter quelques éclaircissements sur les 3 supposés décès causés par les doses d’AstraZeneca, Sinopharm. Selon lui, au Sénégal, il n’y a encore aucun décès notifié lié à la vaccination. « Je crois qu’aujourd’hui aucun décès ou bien aucune étude n’a encore signifié une relation entre ces morts et ces vaccins. Pas, pour le moment. Par conséquent, on ne peut pas lier ces vaccins aux décès. Ce n’est pas possible », a-t-il indiqué.

Avant de faire remarquer : «Tout ce que nous avons reçu, ce sont des plaintes en rapport avec des effets indésirables mineurs comme on le voit partout dans le monde en dehors même des vaccins anti-Covid. Si des cas de décès ont été observés ailleurs dans le pays, ils n’ont rien à voir avec la vaccination ».

A propos des plaintes reçues suite aux injections, le Directeur du SNEIPS fait savoir qu’en fait les plaignants sont des gens qui ont reçu leur première ou deuxième dose. « Ils ont dû avoir quelques effets indésirables à type de fièvre peut-être ou de couleuvre au niveau du point d’injection », dit-il. Ousmane Guèye rassure que ce sont des choses courantes qui arrivent dans toute vaccination. «Si vous avez votre enfant, vous l’emmenez à un programme de vaccination à son retour, vous lui donnerez des Doliprane pour la fièvre et autres », a-t-il affirmé.

Du coup, «ce que nous faisons, c’est suivre la personne jusqu’à ce que les effets indésirables mineurs soient dépassés et qu’ils soient guéris ».

Par ailleurs, le patron du SNEIPS a rappelé la mise en place des équipes de pharmacovigilance sur l’ensemble des Sénégalais vaccinés. « Chaque fois qu’il y a un effet indésirable que ça soit mineur ou grave, il sera notifié à une équipe. Laquelle va faire le suivi », rassure-t-il

Maintenant, laisse entendre Dr Ousmane Guèye, un effet indésirable mineur peut survenir après juste après la vaccination et disparaître quelques minutes ou quelques heures après.