Affaire de la crèche « Cigogne Bleue » : Un gros scandale




L’enquête de la Sûreté Urbaine sur l’affaire de la crèche la Cigogne bleue a révélé plusieurs zones d’ombres. D’après les révélations de L’Observateur, la nourrice et le secouriste n’avaient pas les qualifications professionnelles requises.
Quid de la mort de Serigne B. Dia ? Le bébé a été alimenté dans de mauvaises conditions.
Ce qu’a confirmé la directrice de l’hôpital Albert Royer qui soutient que l’alimentation en position de «décubitus dorsal» (coucher sur le dos) a causé la mort du bébé Dia.
Pis encore, la crèche ne disposait d’aucune autorisation. La directrice prétendait avoir un récépissé de dépôt qui lui donne, selon elle, «le droit d’exercer en attendant l’autorisation définitive».
Ce qui est faux, car en exploitant le récépissé de dépôt de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits il n’a été relevé nulle part un droit d’exercer en attendant une autorisation définitive.
Le récépissé de dépôt ne tient pas lieu d’autorisation. En tout état de cause, la crèche n’en disposait pas lors de l’ouverture de l’établissement.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.