Approche ramadan: Les prix flambent




En cette veille du mois de ramadan, certains prix de denrées alimentaires ont connu une hausse. Les commerçants se sont déjà ravitaillés pour faire face à une éventuelle pénurie.

Il est 10h au marché Dalifort de Dakar. L’ambiance est au rendez-vous dans ce lieu au rond point du croisement Cambérene qui grouille de monde. En effet, en cette veille du mois de ramadan, les commerçants se ravitaillent de marchandises pour pouvoir répondre à la forte demande. Comme témoigne ce commerçant Cheikh Fall qui a bouclé ses dix années dans ce lieu. ” Nous somme entrain de renforcer notre stock“, renseigne t-il. Dans cette ambiance, vendeurs et acheteurs discutent sur les prix surtout avec la rupture de l’oignon blanc en cette circonstance. “C’est l’oignon local qui ravit la vedette actuellement dans nos marchandises” fait savoir un propriétaire de magasin, Saliou Ndiaye qui est dans son comptoir, très pressé pour satisfaire la demande des clients. Il rassure toutefois: ” Toutes les marchandises très prisées durant le mois de ramadan sont disponibles en quantité“.

Il tient à préciser que les prix ont connu une hausse. ” Actuellement, les denrées alimentaires les plus prisées restent l’huile et le riz. Selon lui, le riz coute 19000 F Cfa le sac alors qu’il coutait 16000 F Cfa. ” Le bidon d’huile de 20 litres est passé à 18 500 F alors que celui de 5 litres qui coutait 5000 F voit sont prix majoré de 500 F. Mais en ce moment l’huile est en rupture” dit ce commerçant. Il renseigne que les produits sont là en quantité, mais c’est la clientèle qui fait défaut. ” Avec l’installation d’Auchan au Sénégal, nous rencontrons des difficultés sur notre travail” déplore t-il. Sur la hausse des denrées de nécessité, il informe que certaines femmes préfèrent acheter la mayonnaise en détails à la boutique du quartier. S’agissant du lait en poudre vendu à 42000 F, une hausse importante a été notée et atteint 60 000 F désormais.

Selon Cheikh Fall, les marchandises sont présentes en lieu et en place mais les clients préfèrent aller cers les grandes surfaces. Ce que Kadija ne démentira pas. Venue pour chercher un produit, elle dira ” Souvent, je fais mes achats à Auchan parce que c’est moins cher“. Selon elle, il y aune forte différence. Adja Oulimata venue faire des achats pour le ravitaillement de ce mois-ci constate pour sa part que “le prix des denrées alimentaires n’a pas encore haussé“.