ARRESTATION DE BIRAME SOULÈYE DIOP Un « kidnapping »,




selon le Said Le Syndicat autonome des agents des impôts et des domaines (Said) a brisé le silence suite au placement sous mandat de dépôt d’un de ses membres en l’occurrence Birame Soulèye Diop, administrateur de Pastef. Après avoir dénoncé « avec vigueur ce kidnapping d’un valeureux haut cadre », le Said a fait un témoignage éloquent sur Birame Soulèye Diop. « Durant ses quinze années de service, il n’a jamais été pris en défaut notamment au regard de ses obligations professionnelles ; son engagement politique, connu de tous, n’a jamais déteint sur son attitude respectueuse à l’égard de ses supérieurs hiérarchiques et vis-à-vis des agents placés sous son autorité », selon le Said qui est scandalisé par l’attitude « inqualifiable » des autorités visant à « déshonorer» Birame Soulèye Diop. Le Said exige ainsi sa « libération immédiate » et «se réserve le droit d’engager toute action syndicale qu’il juge nécessaire pour la restauration des droits et libertés ».