Birahim SECK à Antoine DIOME : « la force n’a jamais quitté la loi qui est le PEUPLE»




L’arrestation du leader de PASTEF suscite de vives réactions tant du côté des religieux, des politiques, que de la société civile.

Réagissant suite à la déclaration du ministre de l’Intérieur après les émeutes notées, le coordonnateur du Forum civil lui demande donner plutôt des informations fiables sur les nervis qui sont accusés d’être payés par la mouvance présidentielle.

« Monsieur le Ministre Antoine Félix Abdoulaye DIOME, la force n’a jamais quitté la loi qui est le PEUPLE. Monsieur le Ministre, pour la préservation au Sénégal, d’un maintien de l’ordre responsable et digne, vous devez vous exprimer explicitement sur les personnes identifiées par la presse et se présentant comme gardes du président de la République. Monsieur le Ministre, la force républicaine doit être utilisée avec intelligence et discernement pour préserver la stabilité du pays et la paix sociale », a écrit Birahim SECK sur Twitter.