Casamance : L’armée pilonne la zone frontalière avec la Guinée-Bissau




Le processus de retour des populations des villages de la bande frontière Sénégalo-Bissau-Guinéenne indispose des groupes armés de cette zone. Ainsi, des groupes armés auraient sommé ces populations retournées dans leurs terres natales d’arrêter ce processus sans quoi, ils réagiraient.

Informés de cette mise en demeure, l’armée après enquête sur la véracité de cette mise en demeure, aurait confirmé l’affaire. De ce fait, des détonations à l’arme lourde ont été entendues depuis Ziguinchor ce mardi matin. D’après nos sources, c’est pour disperser les replis des hommes armés qui se sont retranchés dans ce secteur.