Casamance – Terre salvatrice ou Eldorado de la verdure généreuse




Sénégal ne se développera pas sans la Casamance parce qu’elle constitue le poumon économique du pays. Mais cela ne se fera sans la Paix. Cette paix, gage de stabilité et de sérénité pour réfléchir, élaborer, mettre en œuvre des programmes et projets de développement efficaces pour les populations locales et pour l’économie nationale.

C’est un impératif catégorique pour l’État du Sénégal d’imposer la Paix. Et c’est un droit pour les citoyens de la Casamance de disposer de cette Paix. Et c’est un devoir pour le M.F.D.C de proposer et de faciliter le dialogue pour que la Paix revienne définitivement et de manière irréversible.

C’est pourquoi le Mouvement J’Aime le Sénégal, dans un grand élan de reconnaissance remercie et encourage le collectif des cadres casamancais sur son engagement, sa détermination à aider l’État de manière franche et sincère dans cette mission.

Le J.A.S témoigne au Président Pierre Goudiaby Atepa que les récentes recommandations faites pour le retour de la Paix constituent un Grand Espoir si toutefois celles ci sont réellement prises en compte par l’Etat et le M.F.D.C.

Aujourd’hui la misère est accablante alors que les ressources essentielles à la richesse sont enfouies sur leur sol et sous-sol.

Moulaye CAMARA Président du Mouvement J’Aime le Sénéga




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.