CASAMANCE/VERS LA MOUVANCE DES NEGOCIATIONS:Le MFDC prend le cap de son unification au Cap Skiring




L’heure semble grave pour le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) qui se mobilise par sa branche politique. C’est au Cap Skiring que le MFDC tente de poser les balises pour son unification, acte déterminant pour aller à la table des négociations. Les différentes ailes politiques du mouvement s’y sont retrouvées le temps d’un week end pour harmoniser les positions en vue de sceller une unité qui leur permettra de parler d’une même voix dans la perspective de négociations. Exercice non moins délicat initié et facilité par la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Casamance (COSCPAC) soutenue par la Fondation Frederick Hebert.

C’est au Cap Skiring dans la cité balnéaire, loin du maquis que les différentes ailes politiques du MFDC se sont retrouvées le temps d’un weekend end pour baliser les pistes de l’unification du mouvement. Une unité du mouvement qui devrait permettre au mouvement d’accorder les violons et d’harmoniser les positions en vue d’aller vers la table des négociations. Venues des différentes factions du maquis, les ailes politiques ont pendant deux jours échangé sur les bases de cette réunification d’un mouvement qui peine depuis à émettre sur la même longueur d’onde. Une unification qui passe par le pardon; condition préalable pour préparer les négociations et cheminer vers la paix dira Lamine Coly, le représentant des ailes politiques du MFDC. «Considérant que l’unité est indispensable pour la résolution du conflit en Casamance, nous sommes tous d’accord de se pardonner mutuellement; condition préalable pour préparer les négociations », lance M. Coly par ailleurs chef du village de Kouram dans le département de Bignona qui a lu la déclaration des ailes politiques du Mfdc qui a sanctionné les deux jours de conclave au Cap Skiring.

Les groupes politiques du Mfdc s’engagent également à ne jamais lâcher, rassurent les représentants de ces groupes politiques qui évoquent la mise en place d’un comité qui va travailler à la base pour un rapprochement des tous les membres. Ces émissaires du mouvement rebelle venus des différentes factions rebelles ont pu participer à ce conclave au Cap Skiring grâce à la COSCPAC, la coalition des organisations de la société civile pour la paix en Casamance qui a initié et facilité la rencontre avec le soutien de la Fondation Frederick Herbert. « Cesser toutes actions de violence; c’est le pari que se fixe ces groupes politiques du MFDC », révèle le Coordonnateur de la COSCPAC Henry Ndecky. «Les différents responsables des ailes politiques du MFDC engagés et ici présents ont exprimé la nécessité de se retrouver pour travailler la main dans la main et dans le but de faire cesser toute action de violence et se concentrer sur le projet futur d’aller à la table des négociations avec l’Etat du Sénégal», martèle M. Ndecky qui a décliné les objectifs de cette rencontre qui tournait autour des conditions de l’unification du mouvement irrédentiste dans la perspective de la tenue des négociations.

Vers cette mouvance des négociations, la branche politique prend donc le cap de l’unification du mouvement au Cap Skiring, reste à savoir si cet appel des «politiques du MFDC » aura un écho favorable au sein de la branche armée ATIKA récemment chassée de ses bases du sud-est de la région.

IGNACE NDEYE




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.