Comment la Marmite du Cœur révèle en creux la pauvreté qui règne à la Cité « imbécile », un quartier difficile de Hann Bel-Air.




Une marée de déchets en plastique jetés par terre, s’échoue sur les nids-de-poule d’une route sablonneuse. Une poignée de gamins de ce quartier difficile de Hann Bel-Air posent leur regard curieux sur les voitures Pick-up de la Marmite du Cœur. 

Darou Salam, plus connu sous le sobriquet de « Cité Imbécile » accueille ce mardi 11 mai 2021 Alassane Ndour, Amdy Moustapha Dieng et Cie, venus distribuer des produits de première nécessité. 

Les ruelles offrent une vue panoramique de l’entassement d’habitats précaires que l’on colle d’habitude aux bidonvilles. Les habitants dorment dans leurs baraques de tôle et de bois rongées par l’humidité. 

La bagarre, ça fait une occupation à la Cité imbécile, où l’électricité fait encore défaut. La population est encore engluée dans un état de grande pauvreté. 

La drogue, la prostitution et l’insécurité : l’action solidaire de la Marmite du Cœur a fait apparaître une vie et rêves de gamins de bidonville entre école et petite délinquance…

Crédit: Lien source