Covid Et Arriérés De Salaire /Le Cri Du Coeur D un Agent De Santé




A Monsieur le Président de la République du Sénégal et a Monsieur Ministre de la santé et de l’action sociale
Monsieur le président, monsieur le ministre de la santé je vous écris cette lettre pour vous demander si vous comptez nous payer nous agents de santé hygiènistes et assistants sociaux nos arriérées de salaire que vous nous devez. Nous avons sacrifié nos vies, mis en danger nos femmes, nos maris, nos enfants, nos parents pour sauver la vie des patients atteints de covid interné dans les CTE.
Depuis le mois d’août, nous n’avons pas perçu notre argent chose qui n’est pas normal. Sachez chers messieurs que cet argent nous l’avons gagné à la sueur de nos fronts et que vous n’avez pas le droit de le garder pour vous.
Payez nous notre argent. Nous sommes des pères, des mères de familles. Nos enfants, nos parents comptent sur nous et dépendent de nous.
N’oubliez pas que tout a une fin dans cette vie et que Dieu est au contrôle de toute chose.{GADOU NGENE AK NITE YOU BARÉ YALLA NAGNOU YALLA ATÉ AK YÉNE.}
C’est trop dur le fait de travailler de risquer sa vie pour sauver des vies et que au finish on vous paie pas votre motivation. Et pire encore, vous entendez qu’ils ont donné des milliards à des danseurs ou à des musiciens. Je n’ai rien contre ces acteurs culturels car ils participent au développement du Sénégal mais, nous acteurs de santé nous sauvons des vies. Nous hygiénistes nous rendons propre les CTE et nous assistants sociaux nous redonnons Espoir aux malades. PAYEZ NOUS NOTRE ARGENT FEYE LENE GNOU SUGNOU XALISS GEUM LÉNE YALLA.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.