Déclaration après sa libération: Dépôt armes en Casamance “Nous avons écouté et entendu Sonko…” (Mfdc)




Dans son message à la Nation lundi, le député Ousmane Sonko a invité les forces rebelles indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) à déposer les armes, d’ici à six mois, auprès des commandements militaires. Une réponse reçue cinq sur cinq par “Atika” qui va étudier la proposition.

L’appel pathétique du leader de Pastef aux combattants du Mfdc pour déposer les armes n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. ”Atika”, branche armée du mouvement , dit étudier la proposition de Ousmane Sonko.

“Nous avons écouté  et entendu le Président de Pastef, Ousmane Sonko, après sa libération.  Nous l’avons écouté et entendu.. Nous étudierons sa proposition”, informe L’Observateur. A en croire Attika, “le Mfdc n’a jamais voulu de cette guerre qui nous a été imposée. Nous sommes des gens épris de paix et  de justice”.

Trente neuf ans de conflit armé en Casamance, opposant les forces rebelles indépendantistes aux forces gouvernementales. Avec plusieurs morts et de nombreuses populations, traumatisées, victimes de mines,  dans le désarroi, déplacées.