Décrispation : Quand des colombes triomphent des faucons




Ce qui ressort du VSD (vendredi, samedi et dimanche), dans l’affaire Sweet Beauté, c’est plus un vent de décrispation que celui d’un va-t-en-guerre. Les interventions surtout émissaires des Khalifes généraux et du Médiateur de la République, Alioune Badara Cissé (ABC), des assistants sociaux, ont édulcoré le bissap des faucons et autres fauconneaux. Ce, au nom de l’intérêt du Sénégal.

Garde à vue levée

Alors que sa garde à vue a été levée dimanche par le procureur de la République,, Ousmane Sonko, fera face au juge d’instruction, le Doyen des juges, qui lui avait décerné un mandat d’amener, dans l’affaire Sweet Beauté.

Et beaucoup de retombées positives sont notées depuis que ces interventions positives sont entamées. Tranchant net avec le discours belliqueux de certains qui ont tenté d’obstruer l’horizon.

Ainsi, ce lundi 08 mars, on espère que la bulle va dégonfler au tribunal de Dakar où Ousmane Sonko, déjà sur place, est entendu par le Doyen des juges qui lui avait décerné un mandat d’amener.

Médiation porteuse

Pour sortir de la crise, du désespoir, on donne crédit à ces nombreux messages d’apaisement envoyés au président de la République, Macky Sall.

Et la déclaration des émissaires des Khalifes généraux, qui ont rencontré le Président Sall qui les a bien écoutés, redonne l’espoir et réarme le moral des Sénégalais pour la paix et la concorde nationale.

Une autre colombe, Alioune Badara Cissé, a aussi fait part de sa voix autorisée. Le médiateur de la République, majestueux et élégant, a symbolisé la paix, porteur d’un message au Président Sall. ABC, qui ne reconnait plus et son pays et son peuple, foulant au pied terrorisme, forces occultes, galvaudées par des faucons et fauconneaux, entrevoit l’apaisement.

Pandore

Autre fait rebondissant, le capitaine Oumar Touré, enquêteur principal dans l’affaire Sonko-Adji Sarr, qui annonce sa démission de la gendarmerie nationale. Pendant ce temps, Macky promet de s’adresser aux Sénégalais dans les prochains jours, En attendant, le M2D maintient son appel à manifester pour trois jours, à partir de ce lundi.