Des Agents Forestiers Sénégalais Accusés D’avoir Ouvert Le Feu Dans Un Village Gambien




Des agents forestiers sénégalais auraient ouvert le feu sur des supposés trafiquants de bois au village de Sare Omar dans la Jarra Central de la région du Bas- Fleuve en Gambie.

Les tirs ont blessé une personne à la jambe. Les agents des Eaux-et-forêts ont saisi neuf charrettes tirées par des chevaux, deux motos ainsi que des bûches. Selon le journal gambien The Point, l’incident aurait eu lieu aux premières heures de la matinée de lundi dernier. La victime, identifiée comme étant un certain Omar Ndiaye, ressortissant sénégalais, est actuellement hospitalisée à l’hôpital du district de Jarra Soma. Des éléments des Forces armées gambiennes, y compris la police et d’autres agents de sécurité de la région, ont été déployés à Sare Omar, un village frontalier entre la Gambie et le Sénégal. Une source, interrogée par le journaliste, a déclaré que Omar Ndiaye est un coupeur de bois, qu’il a été poursuivi par les agents forestiers sénégalais jusqu’en Gambie où il devait vendre les bûches. «Les agents forestiers sénégalais, après leur arrivée sur le territoire gambien, ont ouvert le feu, blessant M. Njie au genou. Ils ont par la suite confisqué neuf charrettes tirées par des chevaux, deux motos, l’une de la Gambie et l’autre du Sénégal», relate la source. Contacté par un autre journal pour commenter l’incident transfrontalier, le porte-parole de la police gambienne, le surintendant Lamin Njie, a déclaré: «Je n’en ai entendu parler que sur les réseaux sociaux, mais nous n’avons reçu aucun rapport de police le confirmant. Donc, peut-être, dès que nous saurons ce qu’il en est, nous serons en mesure de le confirmer.»

Cet incident, s’il se confirme, n’est pas le premier sur cette partie de la frontière sénégalo-gambienne. La gendarmerie et l’Armée sénégalaises ont, dans le passé, fait des incursions en territoire gambien.