Dr Babacar Diop presse Macky : « Si dans les prochains jours il ne pose pas d’actes concrets (…)nous reprendrons la rue »




Le Mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D) exige la satisfaction de ses revendications pressantes pour ne pas avoir à investir de nouveau les rues.

Selon le Dr Babacar DIOP, le mémorandum transmis au président de la République par le bais du Khalife Serigne Mountakha « est l’expression des aspirations profondément démocratiques de la jeunesse » qui veut rétablir l’Etat de droit confisqué. En effet, le professeur de philosophie trouve qu’il est essentiel de s’atteler à « une refondation de notre démocratie sur la base de la liberté, de l’égalité et de la souveraineté » pour in fine conforter la stabilité et la paix au Sénégal.

Et cela ne peut se faire sans la satisfaction urgente de trois points du mémorandum à savoir, « la libération des prisonniers politiques, l’indemnisation des victimes et l’enquête pour punir les coupables ». Faute de quoi, déclare le leader du Forces Démocratiques du Sénégal (FDS)/Guelwaars, ils vont renouer avec les manifestations qui est un droit constitutionnel.

« Si dans les prochains jours, le président de la République ne pose pas d’actes concrets allant dans le sens de l’apaisement et de la prise en charge de nos revendications, nous reprendrons la rue. Il n’y a pas de compromis possible sur nos revendications. Macky SALL doit les satisfaire impérativement pour un retour définitif de la stabilité. Nos conditions sont claires, elles sont des exigences démocratiques. Ces revendications satisfaites nous permettrons de retrouver une démocratie apaisée. Elles nous permettront de sortir du statu quo dans lequel est plongé le Sénégal depuis 2012 pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire de notre pays », déclare-t-il.