Le Mouvement de Défense de la Démocratie maintient sa manifestation de ce lundi




Le gouvernement a tenté d’enfumer tout le monde en présentant la levée de la garde à vue du garde du corps de SONKO et de son chauffeur comme un signe de décrispation.

Avant, des religieux avaient pris leur bâton de pèlerin pour ramener la paix au Sénégal marqué par plusieurs jours d’émeutes.

Seulement, pour le Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D), ces démarches ne suffisent pas pour annuler la marche qu’il entend organiser ce lundi 8 mars 2021.

Dans le communiqué ci-dessous, Cheikh Bamba DIEYE et Cie indiquent maintenir leurs manifestations pacifiques les 8, 9 et 10 mars, à 15heures à la place de la nation (Place de l’Obélisque).

Le Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D) a, comme tous les sénégalais, suivi avec un grand intérêt la médiation des religieux, et salue cette initiative qui honore nos guides spirituels. Le M2D est très sensible à cet appel pour un retour à la paix dans notre pays.

Le M2D informe, avec regrets, que les circonstances n’ont pas permis une rencontre avec collectif des chefs religieux, préalablement à sa déclaration dans les médias, en dépit des efforts des deux côtés.

Le M2D attend du Président Macky SALL des actes concrets allant dans le sens de la satisfaction de ces exigences démocratiques du peuple Sénégalais. Et contrairement à une rumeur savamment distillée pour démobiliser, Ousmane SONKO n’est pas libre et les mêmes chefs d’inculpation pèsent encore sur lui.

C’est pourquoi, sensible au discours des religieux sur le point relatif à la nécessité d’exercer les droits et libertés constitutionnels dans la paix, le M2D maintient son appel à des manifestations pacifiques les 8, 9 et 10 mars, à 15heures à la place de la nation (Place de l’Obélisque) et invite le gouvernement à prendre les dispositions idoines pour sécuriser et les encadrer.