Les étudiants et stagiaires nigériens au Sénégal en colère




Réunie ce lundi 26 juillet, l’Amicale des nigériens étudiants et stagiaires au Sénégal (Aminess), à travers une déclaration rendue publique, déplore la condition de vie ”cauchemardesque” des étudiants nigériens au Sénégal particulièrement ceux orientés à l’EISMV.

“Le bureau exécutif de l’Aminess condamne et fustige avec la dernière énergie l’attitude irresponsable du gouvernement privilégiant la politique du dilatoire, la démagogie et le non-respect des engagements pris avec les partenaires sociaux et dénonce avec véhémence son incapacité à prendre en charge le problème épineux de l’éducation”, lit-on dans le communiqué relayé par actuniger.com.

Ces étudiants nigériens à l’étranger disent ne pas comprendre l’attitude du gouvernement tendant à ne prendre aucune initiative sérieuse pour apporter des solutions idoines aux problèmes auxquels ils sont quotidiennement confrontés.

Cette situation d’arriérés inexplicable entache gravement la bonne réputation et la crédibilité du Niger et entraîne au niveau de ces établissements le refus d’accès aux salles d’examen à nos camarades, ont-ils poursuivi.

Considérant le non-paiement des subventions des frais de scolarités des étudiants nigériens à l’étranger et au Sénégal en particulier, l’Aminess s’indigne et interpelle les autorités nigériennes quant à leur responsabilité et dénonce les mauvaises conditions de vie des étudiants nigériens de l’extérieur.

Aussi l’Aminess exige-t-il le paiement sans délai des frais de scolarités pour les écoles inter étatiques et privés, exige des autorités nigériennes de trouver une solution immédiate pour les étudiants de EISMV afin de regagner leurs salles d’examens.

In fine, le Bureau Exécutif de l’Aminess lance un ultimatum de 3 jours, à compter de ce jour lundi 26 juillet 2021, pour exiger des autorités, la satisfaction de ces justes et légitimes revendications.