LES EXPLICATIONS DE LA POLICE SUR LA MORT DE L’ÉLÈVE SOUS-OFFICIER A.K. JOHNSON




La police sort de son mutisme pour apporter des précisions sur le décès de de l’élève sous-officier de police Abdoul Kader Johnson, survenu ce 24 Avril 2021 à l’hôpital principal de Dakar. Ce dernier, selon le communiqué de la police, est mort naturellement. Ce sont les conclusions du médecin légiste qui a établi l’autopsie en vue d’édifier l’opinion publique sur les causes exactes du décès. « C’est une mort naturelle à la suite d’une défaillance multiviscérale sur terrain de cardiopathie ischémique et d’hépatopathie chronique », souligne-t-on dans le communiqué.

Auparavant, la police est revenue sur le parcours du défunt. Elle renseigne que l’élève sous-officier Johnson, déclaré définitivement admis au concours de recrutement direct des élèves sous-officiers de police session 2019, a été incorporé le mardi 20 avril 2021 à l’École Nationale de Police et de la Formation Permanente pour débuter sa formation initiale avec la 46ème promotion.

« Johnson a signalé des douleurs au niveau des membres inférieurs »

« Arrivé à ladite école, il a suivi avec tous ses camarades toutes les procédures d’enregistrement avant d’intégrer le rassemblement organisé par le personnel d’encadrement. C’est à la suite du briefing et après le repas, qu’il a signalé des douleurs au niveau des membres inférieurs et fut mis à la disposition de l’infirmerie pour observation », a expliqué la police nationale indiquant que cette situation sanitaire instable a empêché son intégration dans le groupe qui a été transporté au camp Michel LEGRAND de Thiès où les élèves sous-officiers de police issus du concours direct et spécial subissent leur formation de base.

« Il est resté à l’infirmerie jusqu’au vendredi 23 avril avant d’être évacué à l’hôpital principal de Dakar où il est décédé le 24 avril 2021 à 00h 44mn. Par conséquent, l’élève sous-officier Johnson, contrairement à ses camarades de promotion, n’a pas pu faire le déplacement au Centre d’Instruction de Thiès où il devait subir la formation initiale ».

Ce mercredi, le procureur s’est saisi de l’affaire et a demandé l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances dans lesquelles le jeune Johnson est décédé. « Nous sommes suspendu à la décision du procureur. Il a demandé l’ouverture d’une enquête et une autre autopsie sera faite », a informé le père du défunt, joint au téléphone par Emedia.sn.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.