Licenciement de 112 travailleurs : Mamadou Lamine Dilalo dénonce le “chantage” de Bolloré




La société Bolloré/Necotrans a décidé de licencier 112 travailleurs dans les affaires pétrolières au motif que la plateforme pétrolière a été confiée à un consortium d’opérateurs sénégalais dans l’application de la politique du contenu local.

C’est ce qu’a révélé le député Mamadou Lamine Diallo dans sa traditionnelle «questekki » et sous le titre «Necotrans refait surface pour casser l’emploi ».

Car selon le leader du parti Tekki, Bolloré s’estime lésée et s’attaque aux travailleurs. C’est pourquoi il dénonce la stratégie de Bolloré qu’il qualifie «du chantage pour faire pression sur les autorités sénégalaises…

Pourtant Bolloré n’est pas malheureuse au Sénégal, Macky Sall lui a offert sur un plateau d’argent le terminal Roulier ultra rentable», dit-il.

Avant d’ajouter que « Bolloré a les moyens de redéployer ses travailleurs sénégalais dans ses activités portuaires. En pleine Covid-19, le gouvernement doit défendre l’emploi ».

Ainsi, Mamadou Lamine Diallo rappelle qu’ «il y a quelques années, quand Necotrans s’installait au môle 8 sous la bénédiction de Macky Sall, la société de manutention de notre compatriote Niankou Mbengue, Mtl qui travaillait au môle 8 avait été écartée. A l’époque elle employait 200 travailleurs, qu’elle a réussi à conserver. Alors là où la société Mtl peut, la multinationale Bolloré peut mille fois plus»

Pour rappel, le parlementaire renseigne qu’il avait dénoncé la concession de 25 ans sur le môle 8 octroyé à la société Necotrans. Ce qui lui a valu des instituts de la part de l’AP et « une condamnation en justice en première instance»