NDÈYE FATOU NDIAYE BLONDIN DIOP : « L’AFFAIRE SONKO EST MONTÉE DE TOUTES PIÈCES »




Le pays est à feu et à sang depuis l’arrestation de Ousmane Sonko pour trouble à l’ordre public. Le leader de Pastef, également accusé de viols répétitifs et menaces de mort, est en garde à vue à la section de recherches et doit faire face au doyen des juges d’instruction ce lundi.

Invitée du Jury du dimanche, Ndèye Fatou Ndiaye Blondin Diop s’est reconvertie, le temps d’une journée, en l’avocate de Ousmane Sonko. Elle a battu en brèche toutes les accusations portées contre l’ancien inspecteur des Impôts et des Domaines. « Je trouve que c’est une affaire montée de toutes pièces », a-t-elle déclaré. A l’en croire, il y a plusieurs éléments du dossier qui confortent sa thèse. D’abord, il y a le fait que Adji Sarr n’est pas retourné chez ses parents quand il y a eu ce problème. Plutôt, elle s’est retrouvée avec des personnes complètement étrangères à sa vie familiale qui prennent en charge ce dossier. Ce qui, à son avis, n’est pas normal. « Le doute est largement permis quant à la succession des évènements. Entre 23h et minuit, elle a eu le temps d’être violée, d’écrire une plainte comme il faut et de la déposer et d’arriver à avoir toute la république qui la met en dehors de tout circuit. Elle a entretenu une conversation disant qu’elle devait être reçue par le président de la République. Pour moi, elle a été utilisée, cette petite », a soutenu l’ancienne ministre libérale. Avant d’ajouter : « Ce n’est pas une affaire Adji Sarr. C’est une affaire visant à liquider un adversaire. L’Etat à affaire, qu’on le veuille ou non, au chef de l’opposition. »