Pikine : La police démasque un faux médecin !




Les limiers ont encore arrêté un faux médecin. Il officiait à Pikine, dans une clinique qu’il a mise en place en toute illégalité.

C’est jeudi dernier que les agents du commissariat de Pikine ont été alertés sur les agissements délictuels du faux médecin. Puis, les limiers débarquent sur les lieux et cueillent le faux toubib, qui est en, réalité, un tradipraticien. Durant leur perquisition, ils trouveront un arsenal de pratique de médecine moderne notamment deux salles d’hospitalisation, 15 lits pour patients et du matériel médical composé de seringues, de glucomètres, de thermomètres, entre autres.

Soumis aux questions des enquêteurs, le faux médecin reconnaît sans difficultés les faits incriminés et retrace son parcours dans le secteur. Il soutient avoir été formé comme agent de santé communautaire en 1999 pour le centre de Mbour où il indique avoir appris à tripoter ou appliquer le tensiomètre, le glucomètre et le thermomètre.

Suffisant pour que les autorités sanitaires de la Petite Côte lui confient en 2000 la gestion du case de santé Gandigal pendant une période de deux ans. Il rendra ensuite, le tablier et se consacre à la médecine traditionnelle. Un métier qu’il pratiquera avec le docteur Yade, médecin moderne, à Pikine rue 10. Suite au décès de ce dernier, il délaisse la médecine traditionnelle et ouvre sa clinique qu’il baptise «Ligueyeul Serigne Touba». Il pratiquera dans la clandestinité, recevant des malades en consultation et leur prescrivant des ordonnances.

Les policiers ont découvert trois ordonnances au cachet “Dr A. O. Dème” et deux résultats d’analyses médicales. Il ne disposait d’aucun diplôme ou d’autorisation d’exercice de la profession signée par les autorités administratives compétentes en la matière. Il est finalement poursuivi pour exercice illégal de la médecine et de mise en danger de la vie d’autrui. Il devrait être présenté aujourd’hui au procureur du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye.