Ziguinchor : la SONACOS privée d’arachide au profit des plus offrants




Les 250 F CFA fixés par l’Etat comme le prix du kilogramme d’arachide n’intéressent pas les paysans. Les jugeant dérisoires, ces derniers se sont tournés vers ceux qui leur offrent 40 ou 50 F CFA de plus. Conséquences, la Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) peine à voir les graines de sa principale matière première.

A Ziguinchor, c’est le Syndicat national des travailleurs des industries des corps gras (SNTIC) qui est monté au créneau. Selon Samuel NDOUR, repris par l’APS, la SONACOS de Ziguinchor n’a reçu aucune graine. « Après une semaine de campagne arachidière, Ziguinchor a reçu zéro camion au niveau de l’usine de SONACOS. Cette situation nous inquiète au plus haut point », indique le syndicaliste.

Selon Samuel NDOUR, cette tendance baissière est observée depuis la dernière campagne arachidière. « L’année dernière, nous avions reçu 28.000 tonnes sur un objectif de 150.000 tonnes. La situation risque d’être pire cette année », déclare-t-il.

Le syndicaliste met à l’index les Chinois qui seraient responsables de cette situation. « Des opérateurs étrangers sont allés jusque dans les villages pour acheter des graines et ramasser l’arachide au bord des champs. L’intervention de ces étrangers empêche l’industrie locale de vivre. C’est cette industrie locale qui paie les impôts, crée de l’emploi. Un pays sans industrie ne peut pas se développer », déplore Samuel NDOUR.