Ziguinchor sonne l’alerte et se barricade




Ziguinchor reste vigilante à l’image de ses autorités face la maladie à virus Ebola détectée en Guinée. L’alerte est d’autant plus pressante que la région Sud est frontalière à ce pays où des cas de cette maladie hémorragique sont notés. Des facteurs de vulnérabilité qui ont fini de mettre les autorités sur le qui-vive.
 
Pour le Médecin-Chef de la Région, le Commandant Youssouf Tine, une série de stratégies est mise en branle pour contrer l’entrée de la maladie. «A la date le 14 février 2021 nous avons reçu notification venant du Ministère de la santé et de l’Action sociale faisant état de l’apparition de cas de maladie hémorragique à virus Ebola au niveau de la République de Guinée ayant occasionné des décès de 4 personnes.

Devant cette situation et avec des mouvements au niveau de la frontière avec ce pays, des instructions ont été données pour éviter que des cas ne se retrouvent au Sénégal … », déclare le Médecin Chef de la Région qui déroule une batterie de mesures, des dispositions pour protéger la région. «La surveillance à base communautaire reste très importante pour lutter contre ces maladies à potentiel endémique. Il s’agira de renforcer les mesures au niveau des portes d’entrée, le contrôle sanitaire au niveau des frontières et nous nous réjouissons aujourd’hui de tout ce qui a été fait durant la riposte à Covid 19 …», martèle M. Tine qui estime toutefois que la porosité au niveau des frontières reste la grosse problématique pour cette lutte.

Fort de ce constat le Médecin- Chef lance un appel aux populations. «Nous lançons un appel à toutes les communautés d’être très alertes. A chaque fois qu’elles verront quelqu’un qui est étranger à la communauté de pouvoir nous alerter pour que les structures de santé puissent prendre les dispositions nécessaires en accord avec les autorités administratives pour pouvoir faire le travail nécessaire de screaming et éviter que des cas n’entrent par des points non officiels», soutient le Médecin qui met déjà en branle la machine pour la riposte contre la maladie à virus Ebola.

IGNACE NDEYE




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.