Augustin SENGHOR sur sa candidature : « je ne peux refuser la demande de la communauté du football »




Augustin SENGHOR, le président de la Fédération sénégalaise de football, déclare qu’il ne peut se soustraire à la demande ‘’de la communauté du football dans sa dimension la plus large’’ de présenter sa candidature à la présidence de l’instance dirigeante de cette discipline, malgré son annonce de ne plus briguer un mandat supplémentaire après sa réélection en 2017.

‘’Aujourd’hui, c’est cette même communauté nationale du football dans sa dimension la plus large (clubs, groupements associés, groupes d’acteurs, Ligues), dans toute sa diversité qui a décidé de proposer ma candidature’’, affirme-t-il dans un manifeste dont copie est parvenue à l’APS.
Il dit avoir reçu ce soutien ‘’nonobstant l’annonce’’ qu’il avait faite en 2017 et l’’’absence de déclaration de candidature’’ de sa part. Il a rappelé que la communauté du football a décidé de porter sa candidature ‘’par des résolutions écrites, signées et cachetées de l’ensemble des clubs et groupements parties prenantes représentant à tout le moins plus des deux tiers des membres affiliés’’.
‘’Dans mon esprit de serviteur et membre à part entière de la famille du football, ai-je la possibilité de rejeter cette demande, la réponse est non’’, a-t-il répondu.
Me Senghor considère que ‘’la volonté de mes mandants, acteurs et décideurs du football est tout aussi prépondérante que transcendante’’.

‘’Ils ont décidé que je dois me présenter’’, a insisté le président Senghor, rappelant que le plus important est de préserver l’esprit de consensus qui a prévalu.
Le but est de s’en servir ‘’dans une démarche participative, inclusive et unitaire pour atteindre les objectifs du football sénégalais ces quatre prochaines années’’.
Après plusieurs rencontres entre candidats pour trouver une personnalité devant conduire la gouvernance sous la direction d’un président issu de ce consensus, le Comité de facilitation conduit par Louis Lamotte, ancien vice-président de la Fédération de football, n’a pas atteint ses objectifs.
Si Mbaye Diouf Dia, arrivé deuxième à l’élection de 2017, a accepté de se ranger derrière la candidature de Me Augustin Senghor lors de l’ultime rencontre, Saer Seck a préféré lui se retirer et ‘’se consacrer à son club’’. Quant à Mady Touré qui a présenté un programme dont l’objectif est d’assurer ‘’le renouveau du football sénégalais’’, il a décidé de poursuivre sa campagne et de demander les suffrages de la famille du football le 7 août prochain lors de l’assemblée générale élective.
APS