Euro-2021 : Le Pays de Galles défait par l’Italie mais qualifié pour les 8 èmes de finale




Sans forcer, l’Italie a défait dimanche le Pays de Galles pour s’adjuger la première place du groupe A. Une défaite qui n’empêche pas les Gallois de se qualifier pour les huitièmes de finale (1-0). Dans l’autre match, la Suisse a sèchement battu la Turquie et peut encore espérer être repêché en tant que meilleur troisième de groupe (3-1).
Malgré la défaite, le Pays de Galles accompagnera l’Italie en huitièmes de finale. Les Gallois se sont inclinés logiquement 1 à 0 face à la Squadra azzura mais terminent tout de même à la deuxième place du groupe A. Dans l’autre match du jour, la Suisse l’a emporté face à la Turquie (3-1) et peut encore espérer faire partie des quatre meilleurs troisième pour voir la phase suivante.
Fidèles aux qualités montrées lors des deux premiers matches et malgré un effectif largement remanié, les Italiens ont pris les commandes du match face à des Gallois regroupés en bloc bas. L’Italie fait circuler le ballon en attendant une faille dans une partie manquant de rythme.
Emerson Palmieri signe le premier tir cadré de la partie. Arrivé dans les 25 mètres adverses, le latéral italien dégaine une frappe croisée et rasante que Danny Ward capte devant sa ligne (15e). C’est ensuite Chiesa qui tente sa chance. Il manque le cadre sur une frappe croisée.Verratti est bien là
Face à la maîtrise italienne, le Pays de Galles réagit sur coup de pied arrêté. Sur corner, James dépose le ballon sur la tête de Gunter. Le ballon passe juste au-dessus de la transversale (26e).
Très en vue, Chiesa bute par deux fois sur Ampadu. Sur un centre, le défenseur gallois tacle pour repousser. Dangereux à l’aile droite italienne, Chiesa centre fort au sol, Ampadu doit tacler pour repousser la balle. Dans la foulée, un centre côté gauche échoue sur la poitrine de Chiesa, dont la demi-volée est contrée par le dos du joueur de Sheffield United (29e).
Dans la torpeur du match, la solution vient sur coup franc. Marco Verratti –qui avait obtenu la faute– enroule un ballon premier poteau que Pessina dévie légèrement mais suffisamment pour tromper Ward (1-0, 39). Une minute plus tard, le duo manque de frapper à nouveau (41e).Un carton rouge en deuxième période
Au retour des vestiaires, le Pays de Galles ne semble pas en mesure d’enflammer le match. Sur un nouveau coup franc, l’Italie tente une combinaison originale qui laisse la défense galloise sur place. Bernardeschi prend sa chance du gauche mais heurte le poteau (53e). Sur la contre-attaque, Aaron Ramsey profite d’une erreur italienne pour s’échapper sur la droite. Donnarumma bouche bien l’angle. le Gallois tente de centrer en retrait, sans trouver preneur (54e).
Le début de dynamique galloise est cependant rapidement étouffé dans l’œuf. Sur une intervention mal maitrisée, Ampadu fauche Bernardeschi et écope d’un carton rouge direct (57e).
L’Italie gère son avance et Mancini fait tourner son effectif. Le Pays de Galles en profite pour monter en puissance et Gareth Bale manque l’égalisation. Sur une remise puissante de la tête de Kieffer Moore, le capitaine gallois est complètement démarqué à mais sa volée en force du gauche passe au-dessus de la barre de Donnarumma (75e). Cependant, la fin de match est italienne et Bellotti est très proche de faire le break à deux reprises.
Une défaite qui n’empêche pas les Gallois de se qualifier au goal-average puisque la Suisse n’a pas comblé sa différence de buts face à la Turquie (3-1). Ils feront face au deuxième du groupe B (Belgique, Russie, Finlande, Danemark).
La Suisse espère, la Turquie désespère
Incapable de battre le pays de Galles (1-1) puis domptée par l’Italie (3-0), la Suisse jouait très gros dans son troisième match de poule contre la Turquie, mais Granit Xhaka et consorts peuvent souffler: leur victoire 3-1 à Bakou leur permet d’entrevoir une qualification en huitième de finale en tant que meilleurs troisièmes.
Les Suisses comptent en effet 4 points, un total qui leur permet d’espérer accrocher l’une des quatre places de meilleurs troisièmes qualificatives pour les huitièmes – le verdict interviendra lors du dénouement des autres poules d’ici mercredi..
La “Nati” a en tout cas soigné sa différence de buts grâce à trois passes décisives de Steven Zuber: sur l’ouverture du score rapide signée Haris Seferovic d’un tir croisé (6e) puis sur un joli doublé de Xherdan Shaqiri (26e, 68e). La Turquie, elle, avait réduit la marque par Irfan Can Kahveci (62e).
Et les parades du gardien suisse Yann Sommer ont fait le reste face à des Turcs désespérants et finalement éliminés sans gloire: trois matches, trois défaites, huit buts encaissés et aucun point pris, une gifle pour une sélection turque qui se rêvait outsider en début de tournoi.