Les dernières confidences de Samba Sarr




Samba Sarr, le président du Comité de santé de Saint Dominique et Président du district de football de Pikine est décédé ce samedi, des suites d’un malaise cardiaque. 

Le défunt qui voulait assister à la rencontre entre Augustin Senghor et les acteurs sportifs de Pikine au centre culturel Léopold Sedar Senghor, a été bousculé et interdit d’accès à la réunion. Dans les derniers moments de sa vie, il s’est adressé au président de la FSF.

« Que le président Augustin Senghor sache qu’il n’a pas été accueilli par les clubs de Pikine mais de gens de l’ODCAV », a-t-il confié sur son lit d’hôpital, dans des propos repris par Record.

Il rejoue le film du drame :

« Nous avons trouvé des mesures surprises pour nous empêcher d’entrer dans notre propre complexe. Parce que simplement nous avons une déclaration à faire devant Augustin Senghor et les acteurs du football de Pikine. C’est pour cela que les gens ont mis en place un comité pour nous empêcher d’entrer (…) Ce sont les membres de l’ODCAV qui sont dans la salle. Ils ont maquillé le truc pour faire croire à Augustin Senghor que ce sont les clubs qui l’accueillent alors que ce n’est pas le cas. Ils pensent qu’on est contre Augustin Senghor. C’est pourquoi on a refusé l’accès de la salle au président de l’ASC Thiossane, moi-même Samba Sarr, aux présidents de l’Académie de football de Pikine, de l’As Malika, Espérance sportive de Keur Massar, UF de Yeumbeul et à d’autres présidents qui sont contre cette dynamique-là. »