Facebook attribue la panne à un “changement de configuration défectueux” de ses serveurs




Facebook a indiqué tard lundi soir, mardi à l’aube en Belgique, dans un communiqué que la panne majeure de ses réseaux et messageries avait été causée par un “changement de configuration défectueux” de ses serveurs, qui a empêché ses utilisateurs d’accéder à la plateforme, Instagram, WhatsApp ou Messenger pendant environ sept heures.

La gigantesque panne a été causée par un “changement de configuration défectueux” des routeurs qui “coordonnent le trafic entre les serveurs”, a fini par expliquer Facebook dans un communiqué publié sur son site dans la nuit de lundi à mardi.

La perturbation technique a eu des “effets en cascade”, au point que “de nombreux outils et systèmes que nous utilisons au quotidien en interne ont aussi été affectés, compliquant nos efforts pour diagnostiquer et réparer le problème”, détaille le groupe.

“À un moment ce matin, Facebook a retiré la carte qui permet aux ordinateurs dans le monde de trouver ses différentes adresses en ligne”, a résumé l’expert en cybersécurité Brian Krebs sur son blog.

Excuses

“Les personnes et les entreprises dans le monde dépendent de nous pour rester connectés”, a noté le groupe jusque-là peu loquace sur l’incident exceptionnel. “Nous présentons nos excuses à ceux qui ont été affectés”, a ajouté Facebook, soit potentiellement plusieurs milliards de personnes selon divers experts en cybersécurité.

Le géant dans la tourmente

Cette panne tombe très mal pour la firme de Mark Zuckerberg, qui traverse l’une des pires crises sur sa réputation. En cause, une ancienne ingénieure, Frances Haugen, qui a accusé le groupe de choisir “le profit plutôt que la sûreté” de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche.

Elle sera interrogée par une commission parlementaire mardi.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.