Qu’est-ce qu’un logiciel malveillant et comment protéger votre téléphone?




Au Nigeria, 1 téléphone mobile Android sur 9 serait infecté par un logiciel malveillant. C’est la conclusion d’une étude menée par une société de technologie mobile, Upstream, après avoir étudié 415 000 transactions.

Le rapport est issu d’une étude qui s’est déroulée sur trois mois. L’étude avait pour but de déterminer les niveaux de fraude mobile dans le pays pendant la pandémie Covid-19, notamment entre novembre 2020 et janvier 2021.

Les activités des logiciels malveillants peuvent aller de la simple modification des paramètres d’un téléphone mobile, à des fraudes plus dangereuses comme l’extraction de mots de passe et d’informations personnelles.

Qu’est-ce qu’un logiciel malveillant ?

Portable

Les virus et les logiciels malveillants sont des programmes qui peuvent s’attaquer aux ordinateurs, tablettes, téléphones et autres appareils numériques.

Un virus est un petit programme conçu pour causer des problèmes en accédant à votre appareil. Il peut copier vos données personnelles ou ralentir votre appareil. Il se propage en se dupliquant et en s’attachant à d’autres fichiers.

En combinant les mots “malevolent” (qui signifie “nuisible/malveillant”) et software (“logiciel”), on obtient le mot “malware” en anglais. Les virus ne sont qu’un type de logiciels malveillants parmi d’autres.

2px presentational grey line
Malware

Analyse de Qemal Affagnon, Directeur pour l’Afrique de l’Ouest de l’ONG Internet sans frontières

Comment faire attention à ces logiciels et ne pas s’exposer ?

Les gens ne font pas attention quand ils téléchargent des applications. C’est un constat que l’on peut faire dans de nombreux pays. Les mobinautes africains sont soumis aux menaces liées aux infections sur des appareils mobiles.

Il y a de nombreux sites internet aujourd’hui, de nombreuses applications proposant des services attractifs. Malheureusement dans certains cas, ce type de services présentent de nombreux risques.

Certains logiciels malveillants découverts sur des téléphones portables en Afrique permettent de soumettre des demandes frauduleuses au nom des utilisateurs des téléphones portable à l’insu de ces derniers.

Qemal Affagnon, Directeur pour l'Afrique de l'Ouest de l'ONG Internet sans frontières
Légende image,Qemal Affagnon, Directeur pour l’Afrique de l’Ouest de l’ONG Internet sans frontières

Face à une pareil menace, il est important justement que les mobinautes africains redoublent de vigilance et de prudence et adoptent une bonne hygiène numérique en mettant régulièrement leur téléphone à jour et en changeant leur code de sécurité.

Avec les fonctionnalités liées au déverrouillage digitale ou facial, on peut collecter de précieuses informations qui couplées avec d’autres informations collectées en ligne ou concernant la mobilité des utilisateurs de téléphone peuvent être très précieuses pour construire un tissus économique qui peut profiter à de nouveaux acteurs sur le continent africain.

Quels sont les dangers ?

Les virus et les logiciels malveillants sont des programmes qui peuvent s'attaquer aux ordinateurs, tablettes, téléphones et autres appareils numériques.
Légende image,Les virus et les logiciels malveillants sont des programmes qui peuvent s’attaquer aux ordinateurs, tablettes, téléphones et autres appareils numériques.

En Afrique en général, c’est le système prépayé qui domine. Ces logiciels malveillant soutirent du crédit téléphonique à l’insu des abonnés. C’est un vieux constat auquel les consommateurs de téléphonie mobile étaient confrontés et qui continue de se reproduire en Afrique aujourd’hui.

Il faut éviter de télécharger des applications ou de solliciter des services depuis des sources parfois douteuses. Il est également conseillé de privilégier les applications proposées depuis Playstore ou Appstore . En plus si vous pouvez installer un antivirus sur votre téléphone, il est fortement conseillé de le faire.

Il faut aussi bloquer l’installation de tout ce qui peut être application de provenance inconnue. Il faut aussi faire attention à ne pas cliquer sur les nombreuses publicités qui apparaissent sur votre téléphone quand vous l’utilisez.

Que peut-il arriver à votre appareil ?

Certains logiciels malveillants découverts sur des téléphones portables en Afrique permettent de soumettre des demandes frauduleuses au nom des utilisateurs des téléphones portable à l'insu de ces derniers.
Légende image,Certains logiciels malveillants découverts sur des téléphones portables en Afrique permettent de soumettre des demandes frauduleuses au nom des utilisateurs des téléphones portable à l’insu de ces derniers.

Les logiciels malveillants sont conçus pour empêcher votre appareil de fonctionner correctement et parfois pour voler vos informations.

Votre appareil peut être endommagé très rapidement s’il est infecté par un logiciel malveillant. Il peut se bloquer, redémarrer ou ralentir.

Votre connexion Internet peut également être ralentie pendant que le virus cherche d’autres appareils à infecter ou transmet vos données à son créateur.

2px presentational grey line

Quels sont les types de logiciels malveillants ?

Virus

Un virus est un type de logiciel malveillant qui se propage par le biais de programmes normaux. Une fois que votre appareil a un virus, il peut se propager facilement et rapidement. Un virus peut simplement ralentir votre appareil – ou vous faire perdre toutes vos applications et tous vos documents !

Vers

Les vers peuvent se propager d’un appareil à l’autre, mais contrairement à un virus, ils n’ont pas besoin de s’attacher à d’autres programmes. Les vers peuvent se copier des centaines de fois, ce qui leur permet de nuire très rapidement à votre appareil et à d’autres appareils. Un ver peut se copier sur votre compte de messagerie et en envoyer une copie à tous vos contacts de messagerie !

Cheval de Troie

Les logiciels malveillants sont conçus pour empêcher votre appareil de fonctionner correctement et parfois pour voler vos informations.
Légende image,Les logiciels malveillants sont conçus pour empêcher votre appareil de fonctionner correctement et parfois pour voler vos informations.

Un cheval de Troie (ou simplement un cheval de Troie) prétend être un programme utile et sûr, alors qu’en réalité il essaie d’attaquer votre appareil.

Les chevaux de Troie doivent leur nom à l’histoire du cheval de Troie. On raconte qu’il y a de nombreuses années, l’armée grecque a amené un grand cheval de bois aux portes de la ville de Troie. Les habitants de Troie ont pensé que c’était un cadeau et l’ont fait entrer. Ils ne savaient pas que dans le cheval se trouvaient des soldats grecs prêts à attaquer. Pouvez-vous comprendre pourquoi un cheval de Troie sur un appareil porte le nom de cette histoire ?

Logiciels espions

Les logiciels espions sont des logiciels qui s’installent sur des appareils et volent des informations personnelles sur l’utilisateur, comme des mots de passe, des adresses électroniques et d’autres informations importantes. Il le fait souvent en enregistrant tout ce que l’utilisateur tape, ce que l’on appelle l’enregistrement des touches. Certains logiciels espions peuvent même utiliser votre webcam à votre insu.

Comment éviter les virus ou les logiciels malveillants ?

Certains logiciels espions peuvent même utiliser votre webcam à votre insu.

Les Africains ne sont pas à l’abri de l’exploitation ou du vol de leur données à travers leur téléphone, selon Qemal Affagnon.

Il conseille d’être prudent lorsque vous utilisez votre appareil. Lorsque vous utilisez le Web ou le courrier électronique, ne cliquez sur rien sans savoir de quoi il s’agit. Vérifiez s’il s’agit d’un courriel que vous attendez d’une adresse que vous reconnaissez ou d’un site auquel vous êtes sûr de pouvoir faire confiance.

Installez un logiciel anti-virus et effectuez des analyses régulières. Cela permettra de mettre en évidence tout logiciel suspect.

Que révèle l’étude au Nigéria ?

Certains logiciels espions peuvent même utiliser votre webcam à votre insu.
Légende image,Certains logiciels espions peuvent même utiliser votre webcam à votre insu.

L’étude a révélé la présence d’environ 576 applications malveillantes dans le pays.

Upstream a réalisé cette étude avec sa branche de cybersécurité, Secure D. Elle indique que nombre de ces applications sont toujours actives et n’ont pas encore été retirées de la boutique Google Play.

Le rapport identifie les cinq principales applications au “comportement suspect” comme étant XOS Launcher, HiOS Launcher, Phoenix Browser, AHA Games et Cobo Launcher Easily DIY Theme.

Dans de nombreux téléphones Android vendus au Nigeria, ces applications sont préinstallées. Par exemple, “com.android.fmradio”, une application de lecteur radio, serait responsable de 99,8 millions de transactions frauduleuses.

Upstream affirme que seuls 2,6 % des appareils dans le monde abriteraient des applications à haut risque. Elle ajoute que certains marchés mobiles sont plus ciblés que d’autres par les acteurs malveillants. Selon le rapport, le risque de fraude s’est accru lorsque davantage d’entreprises et de particuliers se sont tournés vers l’Internet mobile pendant la pandémie.

Dimitris Maniatis, PDG d’Upstream, estime que les novices du numérique dans les communautés rurales, qui dépendent des téléphones mobiles pour rester connectés au monde, peuvent facilement devenir des victimes.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.