JUSTICE - TRIBUNAUX - POLICE

Affaire du marché de 71 milliards de FCFA entre le ministère de la santé et ACD : la Cour suprême déboute l’association de sociétés spécialisées dans l’équipement médical

Des sociétés spécialisées dans l’équipement médical réunies autour d’une association qui s’opposaient à l’attribution du marché d’équipements médicaux de 71 milliards de FCFA passé entre le ministère de la Santé et la société ACD, n’ont pas eu gain de cause. Pour cause, la Cour suprême a rejeté leur demande de suspension du contrat.

La Cour suprême a rejeté avant-hier, mercredi 3 janvier, la demande de suspension du contrat par entente directe entre le ministère de la Santé et la société Afrique Conception distribution (ACD) pour un montant de 71 milliards de FCFA à financer par la Banque Allemande de Développement «KFW», introduite par une association de sociétés spécialisées dans l’équipement médical et concurrentes de ACD. De sources sûres, la Cour suprême n’a pas relevé d’anomalies particulières sur les conditions de passation du marché et a donc décidé de débouter les plaignants qui avaient attaqué l’Etat du Sénégal et la KFW en sa qualité d’instrument de financement du marché.

L’affaire remonte à novembre dernier lorsque la presse faisait état d’un présumé scandale sur un marché de 71 milliards de FCFA attribué par le ministère de la Santé et de l’Action sociale à la société ACD Afrique Conception Distribution de Mme Assyetou Cassé Dioum. Cette révélation avait soulevé un tollé général, particulièrement du côté des fournisseurs de matériels médicaux. Toutefois, ce n’est pas l’attribution du marché à ACD qui les fâchait. Au contraire, selon eux, cela honore le secteur privé national. Ce qu’ils dénoncent, c’est surtout l’attribution du lot sur l’imagerie médicale à une seule société qui, selon eux, est une énorme menace pour tout le système médical du pays. Et pour cause, dans ce marché, il y a à la fois la construction d’un hôpital, l’érection d’un centre de diagnostic et d’imagerie médicale, l’acquisition d’ambulances, d’équipements en imagerie médicale. Quant au lot d’équipements en imagerie médicale, il est composé de plusieurs scanners, des IRM, des appareils de radiologie, de reprographie, d’un montant d’environ 40 milliards FCfa. « Ce qui va générer annuellement entre 15 et 20 milliards FCFA », à en croire l’association des fournisseurs de matériels médicaux, au bénéfice d’une seule marque à savoir Siemens, représentée par ACD.

« Toutes les autres structures qui s’activent dans le secteur, vont vers la faillite, du fait de l’absence de prestations de leurs services de maintenance et de fourniture de consommables, pour lesquels des efforts financiers considérables ont été déployés en termes de formation du personnel et d’investissements en équipements », indiquait le communiqué des fournisseurs de matériels médicaux. La même source d’ajouter, « il y a un risque réel d’impact négatif sur l’économie sénégalaise, du fait que seule une société aura le monopole et la liberté totale de fixer les prix sur la branche de l’imagerie, sans que personne ne trouve à redire ».

Du coup, des sociétés spécialisées dans l’équipement médical réunies autour d’une association avaient saisi la chambre administrative de la Cour suprême pour demander l’annulation du contrat par entente directe entre le ministère de la santé et la société Afrique Conception distribution (ACD) pour un montant de 71 milliards de FCFA à financer par la Banque Allemande de Développement « KFW». Rappelons que certaines sociétés qui faisaient partie de la plainte, se sont retirées entre-temps. En effet, allant plus loin dans leur dénonciation, l’association des fournisseurs de matériels médicaux avait même interpellé  le Chef de l’Etat pour l’annulation du marché. Ou du moins écarter « le lot relatif à l’imagerie médicale et ceci pour les risques encourus dans le système sanitaire et pour rester dans sa dynamique d’une gouvernance vertueuse».

La Cour suprême ayant rejeté la suspension du contrat, d’aucuns soupçonnent les plaignants d’être motivés par d’autres choses.

Créée en 2004 par Assyetou Cassé Dioum, Afrique Conception Distribution est spécialisée dans la vente de matériels de transports médicalisés (pirogues-ambulances, vedettes médicalisées et ambulances dotées d’équipements de pointe).

Mariame DJIGO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page