A LA UNEACTUALITÉS

Affaire Seydina Mouhamed Diop : six éléments de la police en garde à vue à la DIC

Du nouveau dans l’affaire Seydina Mouhamed Diop, du nom de ce jeune homme décédé dans des conditions troubles à la suite d’une intervention policière à Pikine, dans la nuit du 24 au 25 mars.

D’après Libération, six éléments du commissariat de la localité, soupçonnés d’avoir causé à la victime les blessures ayant conduit à sa mort, ont été arrêtés et placés en garde à vue par leurs collègues de la DIC, chargés de l’enquête ouverte sur ordre du procureur de Pikine-Guédiawaye. «Un septième policier, qui faisait partie de l’équipe de nuit en cause, a été blanchi», complète le journal.

La même source indique que les enquêteurs se sont basés essentiellement sur le témoignage d’un jeune arrêté en même temps que le défunt le jour des faits incriminés. «Il ressort de l’enquête que les six policiers en cause, ont conduit [les victimes] vers le Technopole pour les tabasser. Si le témoin a survécu, malgré ses blessures, Seydina Mouhamed Diop, lui, a rendu l’âme après hospitalisation», rappelle Libération.

L’intervention musclée du commissariat de Pikine avait causé des émeutes dans la localité. Pour la dénoncer, des jeunes avaient certaines artères et mis le feu à un bus de Dem Dikk, notamment.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page