INTERNATIONAL

Afghanistan: une délégation française a rencontré des responsables talibans à Doha

Une délégation française a rencontré des responsables talibans à Doha, ce jeudi. Il y aurait été notamment question de la situation à l’aéroport de Kaboul, à l’approche du 31 août, date à laquelle les États-Unis doivent retirer définitivement leurs troupes. La France cherche notamment à prolonger les évacuations d’Afghans bloqués dans le pays.


Selon le Quai d’Orsay, « des contacts ont eu lieu avec les talibans ces derniers jour à Kaboul et à Doha, pour faciliter les opérations d’évacuation en cours ».

Après cette rencontre, le porte-parole des talibans a indiqué sur Twitter que chaque Afghan qui a des documents légaux pourra voyager hors du pays, après la réouverture des vols commerciaux et de la partie civile de l’aéroport. Une promesse déjà faite mercredi à un diplomate allemand lors d’une autre rencontre au Qatar.

Suhail Shaheen a aussi noté que « la paix est rétablie dans tout le pays, que les enfants sont retournées à l’école et que les médias fonctionnent ». Pour les talibans, il est crucial d’obtenir la confiance d’une partie de la communauté internationale.

La France de son côté assure qu’elle ne reconnaîtra pas le régime taliban tant qu’un certain nombre de conditions ne seront pas réunies. Interrogé avant l’annonce de cette rencontre, le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune a aussi reconnu que la diplomatie, les relations internationales, impliquait parfois de choisir entre « de mauvaises options pour défendre au mieux – ou le moins mal possible – des intérêts et des valeurs ».

Ils sont pris dans un piège. Ils sont livrés à eux mêmes, ils devront soi se cacher, soit partir…

Magali Guadalupe-Miranda, coordinatrice d’un collectif qui défend les Afghans ayant travaillé avec la France

De leur côté, les États-Unis ont rejeté toute possibilité d’une reconnaissance dans l’immédiat du régime des talibans par les eux-mêmes ou leurs alliés. « Je veux être très claire: il n’y a aucun empressement à une quelconque reconnaissance par les États-Unis ou les partenaires internationaux avec qui nous avons discuté », a affirmé la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki, lors d’une conférence de presse. Les États-Unis échangent régulièrement avec les talibans.

Des milliers de personnes dans l’attente d’une évacuation
Au lendemain de l’attentat suicide à l’aéroport de Kaboul dans lequel au moins 85 personnes ont péri et des dizaines d’autres ont été blessées, des millliers d’Afghans attendent malgré tout, encore sur place dans l’espoir de quitter le pays. Selon le Pentagone, les opérations d’évacuation, qui se déroulent déjà sous très haute tension, sous toujours sous la menace de nouvelles attaques, des menaces « précises et crédibles ».


Depuis deux semaines et la prise de Kaboul par les talibans plus de 100 000 personnes ont pu être exfiltrées. Alors que les forces étrangères doivent quitter définitivement l’Afghanistan mardi 31 août au moins 5 400 autres personnes attendraient toujours elles aussi leur tour dans l’aéroport. C’est un général américain qui a donné ce chiffre lors d’un point presse du Pentagone.

Selon ce responsable, des évacuations sur des vols militaires sont possibles jusqu’au dernier moment. Cette fameuse date du 31 août qui a poussé de très nombreux pays à accélérer cette semaine les évacuations de leurs ressortissants et des Afghans menacés par le régime taliban.

Des pays annoncent la fin des évacuations
Après l’Allemagne, les Pays-Bas, le Canada ou encore l’Australie, d’autres pays ont ainsi annoncé la fin de leurs opérations ce vendredi comme l’Italie, l’Espagne, la Norvège et la Suisse. Londres devait également terminer ses évacuations dans la journée.

Paris de son côté était censé fermer son pont aérien ce vendredi, le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune a indiqué que les évacuations pourraient se poursuivre au-delà de ce soir, tout en se disant prudent au vu de la situation sécuritaire à l’aéroport.

Un treizième vol avec 260 personnes à bord, en majorité des Afghans est arrivé ce vendredi matin à Roissy en provenance d’Abou Dhabi. Un quatorzième vol est attendu en fin de soirée avec près de 200 passagers

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page