ECONOMIE

Afrique de l’Ouest: Criminalité financière

Dans son discours d’ouverture, Mme le Directeur de cabinet a souhaité à l’ensemble des participants de fructueux travaux à la rencontre d’Abidjan qui a pour thème « mise en place et opérationnalisation d’un organe de recouvrement des avoirs dans les Etats membres d’Arinwa ».  Auparavant elle a indiqué que les pays de la zone ouest africaine sont confrontés à un ensemble de défis et de vulnérabilités que leur situation et les dynamiques géopolitiques et économiques actuelles leur imposent.
 

Il s’agit, a-t-elle souligné, de la sécurité et de la lutte contre la criminalité, dans ses multiples manifestations. Ainsi, révèle Minafou Fanta, 50 milliards de dollars US (plus de 3 103 milliards de F Cfa), représentent la bagatelle somme qui échappent aux autorités et régulateurs économique de la seule sous-région ouest africaine.

Pour la représentante du ministre Adama Coulibaly, les Etats membres de l’Arinwa font face à une criminalité organisée et transnationale de plus en plus complexe qui exige de tous, a-t-elle conseillé, une capacité organisationnelle « et une efficacité élevée, pour apporter la réplique adéquate ».

M. Cheick Touré, Chef de bureau de l’Office des nations unies contre la drogue (Onudc) a indiqué que les partenaires financiers sont engagés à fournir un appui technique pour combattre le crime organisé.
 

Pour la présidente de l’Arinwa, Killy Fernandes a situé les enjeux de la 9ème assemblée générale du Réseau inter agences de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest. Ces assises permettront au Réseau, a-t-elle dit, de dresser le bilan de ses activités de l’année écoulée et fixer les perspectives de l’année 2023.

De façon spécifique, il s’agira, pour les participants d’examiner les résultats obtenus dans l’atteinte des objectifs du Réseau au cours de la période 2021-2022, identifier les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités, envisager les solutions appropriées, favoriser les rencontres et les échanges interpersonnelles entre les Points focaux, évaluer la collaboration entre le Réseau et ses partenaires techniques et financiers et faire connaitre les attentes du Réseau.

En sa qualité de Présidente du Comité d’organisation, Mme Kadiatou Ly Sangaré, Agent Judiciaire de l’Etat et Secrétaire Permanente de l’Arinwa, a remercié toutes les autorités et les partenaires qui ont contribué à l’organisation de ladite assemblée générale annuelle. « Les fructueux échanges que nous avons eus avec eux, augure d’une collaboration future et certaine, entre les institutions dont ils président aux destinées de l’Arinwa.

Le Réseau inter agences de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest vise à faciliter la privation des délinquants des produits que génèrent leurs activités illicites, par un ciblage plus marqué desdits produits, à travers l’affinement des procédures et processus de leur identification et localisation, saisie, confiscation et gestion. Les assises prendront fin le vendredi prochain.

https://fr.allafrica.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page