A LA UNEACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

ALERTE DES POPULATIONS DE DIOB NDOFFENE : Elles dénoncent la hauteur insuffisante du tunnel de passage sur l’autoroute qui traverse le village

Les populations du village de Diob Ndoffene  ( 4000) dans la commune de Diouroup alertent sur l’étroitesse du tunnel de l’autoroute à péage Mbour Fatick Kaolack qui traverse la localité. Même si elles saluent l’importance de l’ouvrage, elles demandent aux autorités locales et administratives pour une amélioration du passage souterrain pour un agrandissement du tunnel qui selon elles est très étroite pour assurer une fluidité de la circulation des charrettes et véhicules.
Selon Robert Diouf membre du collectif des gestions des problèmes de Diob Ndoffene « l’autoroute à péage est un mal nécessaire mais notre village Diob Ndoffene lance un message d’alerte car nous présentons un cas particulier. Dans le cahier de charge qui nous a été présenté en présence des autorités, il est mentionné que le tunnel n’est pas fait pour les populations. Si ce passage souterrain n’est pas fait pour nous comment allons nous effectuer nos déplacements pour rallier les autres villages. Une Charette chargée ne peut même pas passer par le tunnel. Nous lançons un alerte à l’entreprise en charge de l’autoroute, aux autorités locales et administratives que si ce tunnel n’est pas amélioré il sera un grand inconvénient pour les populations de Diob Ndoffene et environs » s’est inquiété Robert Diouf.
Dans sa grande colère, il ajoute « si dans le cahier de charge on nous dit que c’est une conduite d’eau, ou vont circuler les personnes et les animaux. Nous voulons un pont avec une hauteur suffisante pour assurer une parfaite circulation des charrettes chargées, des camions de sables pour nos constructions . Les autorités sont avertis. Si nous ne constatons pas d’amélioration sur la hauteur du tunnel nous envisageons de tenir ici une grande assemblée générale pour continuer le combat. Nous ne comptons pas abandonner » avertit Robert Diouf.
Concernant toujours la bassesse du tunnel, Semou Diouf accuse les autorités. «  elles sont venues rencontrer les populations avec le chef de village. Elles avaient promis que même les cars pourront passer sous le tunnel ce qui est impossible actuellement . Nos parents ne sont pas des experts .  Elles n’ont pas respecté leurs promesses auprès des populations » se désole le jeune homme.
Pour terminer, les populations fustigent également le comportement des « irresponsables » des jeunes chauffeurs de camions qui traversent le village à grande vitesse malgré les tableaux de signalisation alors que l’école élémentaire est à quelques mètres de la voie latèritique . «  nous avons essayé de sensibiliser les chauffeurs de lever le pied à l’intérieur du village. Mais on dirait qu’ils se moquent royalement de nous ». Pour les indemnisations, les impactés ont reçu leur argent mais certains dénoncent les enveloppes vis à vis des terres agricoles qu’ils ont définitivement perdus. Néanmoins Diob Ndoffene salue le passage de l’autoroute dans la localité signe d’un potentiel développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page