A LA UNEACTUALITÉS

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : «Après notre but, on a perdu le fil conducteur du match»

Les «Lions» ont perdu le fil conducteur après l’ouverture du score dès la 4ème jeu par Habib Diallo. C’est la conviction du sélectionneur national, Aliou Cissé qui était face à la presse après l’élimination du Sénégal par la Côte d’Ivoire hier, lundi 29 janvier au stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro.

Analyse du match

«Je suis forcément déçu du résultat. Je suis déçu pour mes garçons parce qu’on était venus ici pour gagner cette Can. On a sauté des lignes alors qu’on avait bien débuté le match en contrôlant la possession, en trouvant les intervalles, ce qui nous a permis d’attaquer. Dommage qu’on n’a pas pu garder ça. C’est le football. En 2022, on était heureux, aujourd’hui, on est tristes pour les garçons, pour tout le peuple sénégalais mais ainsi va le football».

Défaite

«On a perdu aujourd’hui (hier). On menait le score jusqu’à 5 mn de la fin. On a eu un pénalty, l’arbitre n’est pas allé voir la VAR. Eux, ils ont eu un accrochage dans la surface de réparation il est allé la voir. Ce sont des décisions qui sont comme ça. Aujourd’hui (hier), c’était contre nous. On est très déçus. Quand on voit la prestation qu’on a faite, on méritait d’aller en quart de finale mais comme je l’ai dit, c’est le football qui est comme ça».

Regret

«Mon seul regret, c’est qu’après notre but, on a perdu le fil conducteur du match. On a sauté trop les lignes alors qu’on avait bien débuté ce match-là. La Côte d’Ivoire avait la possession de balle mais n’était pas dangereuse. On aurait pu jouer ce match pendant deux heures de temps, je ne pense pas qu’ils auraient pu marquer. Mais je savais que ça allait se jouer aux détails, coup de pied arrêté ou pénalty. C’est le football. Quand on voit nos prestations, on méritait d’aller en quarts de finale, c’est le football qui est comme ça».

Rester digne

«Quand on gagne, on est heureux, quand on perd, il faut garder sa dignité. Donc, dans la défaite, on garde la dignité.  Je suis fier de mes joueurs. C’est un match un peu bizarre avec beaucoup de faits du jeu. Pas besoin de revenir là-dessus. On a eu un pénalty, mais l’arbitre n’a pas jugé nécessaire d’aller voir la VAR».

Avenir

«On verra ce que l’avenir nous réserve. Aujourd’hui, il est difficile de se projeter en 2025. On vient de sortir d’une défaite qui fait mal. Il faut qu’on digère. Car, tout le monde est déçu. On a fourni du bon jeu. Le contenu a été bon. Entre bien jouer et ne pas gagner et mal jouer et gagner, mon choix est déjà fait. Je préfère bien jouer et gagner. On fait partie des meilleures équipes du tournoi, mais c’est comme ça. Bien joueur ne suffit pas. On est là. On laisse passer cette défaite-là. J’ai d’abord envie de digérer cette défaite car tout le monde est déçu. Il y aura sûrement des discussions avec la fédération mais mon avenir importe peu pour le moment».

Analyses  

«Il est difficile de faire des analyses là maintenant après cette défaite. On a eu beaucoup de déchets sur le plan technique. Ce n’est pas un problème de bloc. Le bloc était plutôt bien. Mais la réalité, c’est à la récupération du ballon. On a perdu beaucoup de ballons».

Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spécaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page