A LA UNEACTUALITÉS

Appui aux femmes transformatrices de Rufisque: le RAFET reçoit une subvention de 10 millions du ministère de la Microfinance

Le Réseau des associations des femmes transformatrices du Sénégal (RAFET) a inauguré hier, jeudi, son siège et lancé les activités de son unité de transformation des céréales. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Microfinance et de l’économie sociale et solidaire, Gorgui Ndiaye, parrain du réseau. Ce bâtiment et cette unité de transformation ont été obtenus avec l’appui de la DER/ FJ pour un financement d’une dizaine de millions. Le secrétaire général du MMESS a exprimé sa joie d’avoir été choisi comme parrain du siège baptisé « Kër Jigéén Gni » et annoncé une subvention de 10 millions de frs faite par son ministère au réseau. « Je suis fier d’ouvrir le siège du Réseau des associations des femmes transformatrices du Sénégal et le lancement des activités de l’unité de transformation des céréales. Au-delà de la formation, les femmes ont bénéficié aussi d’un financement de la Der qui a permis de mettre en place cette unité de transformation des céréales. L’Etat est intervenu, à travers le ministère de la Microfinance, qui a octroyé une subvention de 10 millions aux femmes du réseau RAFET » a dit le secrétaire général.

La directrice générale du 3 FPT qui a présidé la cérémonie de remise d’attestations de formation aux membres du réseau a salué la mobilisation des femmes pour aller chercher les ressources, en investissant les instruments mis en place par l’Etat pour avoir une formation, se formaliser et décrocher un financement du ministère de la Microfinance. Sophie Diallo a exhorté les femmes à investir également les créneaux émergents, avec la perspective d’exploitation du pétrole et du gaz, mais aussi les autres secteurs comme ceux de la profession, surtout pour les jeunes filles afin de leur faciliter une insertion. «
Pour le 3Fpt, nous sommes très ravis d’avoir pu participer à la formation de GIE, de ce réseau des femmes. À côté de ces formations, nous vous invitons à observer et à analyser par rapport aux autres perspectives qui existent parce que vous êtes un réseau de 48 GIE et vous réunissez près de 1000 femmes », leur a dit Sophie Diallo tout en leur promettant un accompagnement au besoin.

WORE NDOYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page