AFRIQUE

Assassinat de Thomas Sankara : La décision forte de Blaise Compaoré pour le procès

Blaise Compaoré ne sera pas présent au procès de l’assassinat de Thomas Sankara, qui s’ouvre lundi 11 octobre devant le tribunal militaire de Ouagadougou.

L’ancien président, exilé à Abidjan, est le principal accusé qui sera jugé pour l’assassinat, en 1987, du capitaine révolutionnaire. « On ne nous a jamais rien notifié », déplore Me Pierre-Olivier Sur, l’un des avocats français de Blaise Compaoré.Sélectionné pour vous : Procès pour Bigamie : Abdoul Mbaye et son ex-épouse devant la Cour d’Appel, ce jeudi

« Il n’a jamais été convoqué à un interrogatoire. Au total, nous n’avons pas eu accès au dossier. Comment préparer sérieusement un procès qui s’annoncerait médiatisé et même historique, sans avoir eu accès au dossier ? C’est impossible en termes de droit de la défense. C’est pour cela qu’il n’est pas question, pour nous, d’y aller de façon fantoche », soutient la robe noire.

Blaise Compaoré, 70 ans, vit en exil en Côte d’Ivoire où il a obtenu la nationalité ivoirienne. L’ex-président burkinabè fait partie des principaux accusés qui seront jugés pour l’assassinat, en 1987, de Thomas Sankara. Il avait pris le pouvoir lors du putsch de 1987 et s’y est maintenu pendant vingt-sept ans avant d’être renversé à la suite d’une insurrection populaire en 2014.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page