POLITIQUE

Assemblée : Imam Kanté invite le gouvernement à retirer le projet de loi

Les députés du Sénégal examinent, ce vendredi 25 juin, le projet de loi sur le terrorisme. Une affaire qui suscite moult tensions depuis ce matin. Dans un post sur facebook, Ahmadou Makhtar Kanté a invité le gouvernement du Sénégal à retirer ledit projet en examen à l’hémicycle. L’imam de la mosquée de Point-E estime qu’il faut en rediscuter sereinement en gardant un équilibre entre les obligations régaliennes de lutte contre le terrorisme et les droits constitutionnels de manifestation pacifique.

Texte in extenso 

J’invite le gouvernement à retirer le projet de loi en examen à l’assemblée nationale pour en rediscuter sereinement en gardant un équilibre entre les obligations régaliennes de lutte contre le terrorisme et les droits constitutionnels de manifestation pacifique.

Points à revoir

Dans cette optique, et à ce qu’il me semble, des points importants à revoir résident dans ce qui suit :
Quand une manifestation est autorisée par l’autorité administrative qualifiée, c’est aux services de l’Etat de prendre toutes les mesures pour prévenir des infractions pouvant être qualifiés de crime de terrorisme.

Infractions

En aucune façon, d’éventuelles infractions pouvant être qualifiées de crime de terrorisme ne devraient être imputées aux organisateurs d’une manifestation pacifique.
Relativement aux définitions et qualifications des actes qui pourraient être qualifiés de crimes de terrorisme, le but est de proposer des expressions claires, précises et à minima, toujours pour punir comme il se doit des actes de terrorisme mais sans rester imprécis ou trop large jusqu’à rendre impossible l’exercice du droit constitutionnel à une manifestation pacifique.

Acte terroriste

Il s’agit aussi d’éviter la possibilité d’une imputation trop rapide ou facile d’actes terroristes à un individu ou une entité non coupable ou non responsable.
Afin que nul n’en ignore

Partager

Crédit: Lien source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page