A LA UNEACTUALITÉS

Autorité parentale : les femmes de l’Ong Plan international militent pour la réforme du Code de la famille La question de l’autorité parentale a été mercredi au centre d’un forum organisé à l’initiative de l’organisation Plan International. Cette rencontre a été l’occasion pour toutes les femmes de Plan International, en tant qu’organisation intervenant pour le respect des droits des femmes, de porter un plaidoyer en faveur de la réforme du Code de la famille, en son article 277. «Cette conférence a été organisée par le forum des femmes de Plan International, qui regroupe toutes les femmes travailleuses au sein de notre organisation, pour porter un plaidoyer en faveur de la réforme du Code de la famille en son article 277», a déclaré Mme Thioro Ndiaye Touré, directrice des ressources humaines à l’ONG Plan International. En tant qu’organisation qui intervient dans la défense des droits des enfants mais aussi les droits des femmes, a fait constater la directrice des ressources humaines à Plan International, «Aujourd’hui, on a vu vraiment une disparité par rapport au Code de la famille qui ne consacre pas la puissance maternelle pour les enfants. Nous savons également que le fait de ne pas octroyer cette puissance au profit de la femme peut impacter de manière significative sur la santé des enfants sur le bien-être de l’enfant», a-t-elle souligné. Donc, ce plaidoyer, porté devant les partenaires techniques et financiers, mais également devant l’Association des juristes sénégalaises (AJS) et des députés, il s’agira, selon Mme Ndiaye, de chercher à «mieux comprendre quelles sont les réformes ? Quelles sont les voies et moyens qu’on pourra mettre en place pour arriver à ce changement de comportement mais aussi à ce changement des lois ?», a-t-elle conclu. Ousmane GOUDIABY

 

La question de l’autorité parentale a été mercredi au centre d’un forum organisé à l’initiative de l’organisation Plan International. Cette rencontre a été l’occasion pour toutes les femmes de Plan International, en tant qu’organisation intervenant pour le respect des droits des femmes, de porter un plaidoyer en faveur de la réforme du Code de la famille, en son article 277.

«Cette conférence a été organisée par le forum des femmes de Plan International, qui regroupe toutes les femmes travailleuses au sein de notre organisation, pour porter un plaidoyer en faveur de la réforme du Code de la famille en son article 277», a déclaré Mme Thioro Ndiaye Touré, directrice des ressources humaines à l’ONG Plan International.

En tant qu’organisation qui intervient dans la défense des droits des enfants mais aussi les droits des femmes, a fait constater la directrice des ressources humaines à Plan International, «Aujourd’hui, on a vu vraiment une disparité par rapport au Code de la famille qui ne consacre pas la puissance maternelle pour les enfants. Nous savons également que le fait de ne pas octroyer cette puissance au profit de la femme peut impacter de manière significative sur la santé des enfants sur le bien-être de l’enfant», a-t-elle souligné.

Donc, ce plaidoyer, porté devant les partenaires techniques et financiers, mais également devant l’Association des juristes sénégalaises (AJS) et des députés, il s’agira, selon Mme Ndiaye, de chercher à «mieux comprendre quelles sont les réformes ? Quelles sont les voies et moyens qu’on pourra mettre en place pour arriver à ce changement de comportement mais aussi à ce changement des lois ?», a-t-elle conclu.

Ousmane GOUDIABY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page