A LA UNEACTUALITÉS

Bambey – 2ème phase du centre de santé de Refane : un projet citoyen de 1 milliard 43 millions

L’Association de solidarité et d’actions pour le développement de Réfane a organisé la cérémonie de relance de la 2ème phase de la construction du centre de santé de Réfane. Il s’agit d’un projet citoyen porté par toute la communauté, pour un coût global de 1 milliard 43 millions de francs CFA.

La commune de Réfane se mobilise pour la 2ème phase de la construction du centre de santé moderne de la collectivité locale, pour un coût global de 1 milliard 43 millions de francs CFA. Daouda Diouf, le président de l’ASAD, l’Association de solidarité et d’action pour le développement de Réfane revient en détail sur cette initiative.

«Nous bénéficions de la confiance des populations qui nous ont mandaté pour la réalisation de ce projet. Elles nous ont remis, dans un premier temps, de l’argent que nous avons dépensé et elles nous ont encore remis une autre somme  que nous envisageons de dépenser. Nous voulons que tout citoyen de Réfane puisse être en mesure d’être au courant des activités que mènent l’ASAD et de pouvoir donner son avis mais aussi une visibilité des activités».

Et il poursuit : «nous remercions toutes les populations de Réfane. Chacun sait que la mobilisation, pour un  projet d’un milliard 43 millions, est portée par la communauté».

Le maire de la commune de Réfane, Djib Thiao, qui lance un appel au chef de l’Etat,  s’engage à tout mettre en œuvre pour que ce chantier puisse être terminé le plus rapidement possible. La commune de Réfane a décidé de réaliser le mur de clôture, le raccordement de l’électricité et l’accès à l’eau. Le maire Djib Thiao a décidé d’organiser deux veillées culturelles dont les recettes seront versées intégralement dans le centre de santé. Il a contribué à hauteur de 10 tonnes de ciment.

Le champion de lutte Moustapha Tine s’engage lui aussi, avec ses partenaires, à accompagner ce projet.  En attendant, différentes contributions ont été mobilisées par la communauté.

Adama NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page