A LA UNEACTUALITÉS

Bceao – comité de politique monétaire : le principal taux directeur maintenu à 3,50%

Le Comité de politique monétaire (Cpm) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a maintenu à 3,50% son principal taux directeur auquel elle (Banque centrale) prête ses ressources aux banques ainsi que le taux d’intérêt sur le guichet de prêt marginal à 5,50%, en vigueur depuis le 16 décembre 2023.

Le président du Comité de politique monétaire (Cpm) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), non moins gouverneur de ladite institution, a décidé de maintenir inchangé le principal taux directeur à 3,50%. La décision a été prise à l’issue de sa réunion tenue hier, mercredi 6 mars 2024, à son siège, à Dakar.

Au terme de cette réunion ordinaire, le gouverneur de la Bceao, Jean-Claude Kassi Brou s’est ouvert à la presse pour expliciter les contours de cette décision. Ainsi, selon lui, cette décision tient compte de l’atténuation des tensions inflationnistes et de l’amélioration des comptes extérieurs de l’Union. Sur l’inflation, il a d’emblée précisé que le taux d’inflation est ressorti à 2,3% au quatrième trimestre 2023, après 2,9% le trimestre précédent.

Poursuivant son analyse, il fera comprendre que ce recul a été favorisé par «l’atténuation des pressions inflationnistes sur les produits alimentaires, les effets des mesures de politiques monétaires prises par la banque centrale et les efforts des Etats pour lutter contre la vie chère».

Il a, en outre, relevé que pour l’année 2023, le taux d’inflation s’est situé à «3,7% après 7,4% en 2022». En 2024, «l’inflation devrait rester dans la zone cible définie pour la conduite de la politique monétaire», indique le gouverneur de la Bceao, Jean-Claude Kassi Brou. A l’en croire, l’activité économique est restée «dynamique au quatrième trimestre 2023», avec une progression du Produit intérieur brut (Pib) réel équivalente à celle du trimestre précédent.

Au titre de l’année 2023, la croissance de l’union s’est située à «5,6% après 5,7% en 2022», a-t-il dit, affirmant ainsi qu’elle devrait s’accélérer en «2024 pour s’établir à 6,5%». Parlant des crédits, Jean-Claude Kassi Brou dira que les crédits à l’économie ont progressé de «9,4% en rythme annuel à fin décembre 2023 après 13,9%  le trimestre précédent», contribuant ainsi à soutenir la croissance des économies de l’Union.

S’agissant de la stabilité monétaire, le gouverneur M. Brou a fait savoir qu’au cours des mois à venir, le Comité de politique monétaire analysera l’évolution de l’inflation ainsi que de la situation économique et financière. Ce qui, à priori, lui permettra de prendre si nécessaire les «mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire de la zone», a-t-il expliqué.

Il a, en outre, fait remarquer la reprise économique enclenchée depuis 2021 au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Celle-ci, dira-t-il, s’est poursuivie avec un taux de croissance de «5,6% en 2023». Saluant la politique monétaire, M. Brou a relevé que l’inflation a progressivement baissé pour l’année 2023, ressortant à «3,7% contre 7,4% l’année précédente».

JEAN PIERRE MALOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page