A LA UNEACTUALITÉS

Borrell: La faim est utilisée comme « arme de guerre » à Gaza

Le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a déclaré ce mardi que la faim est « utilisée comme arme de guerre » à Gaza, expliquant que l’enclave traverse une « crise humanitaire causée par l’Homme ».

C’est ce qui ressort d’un discours prononcé par Borrell, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU autour de la coopération entre les Nations Unies et l’Union européenne (EU), selon un communiqué rendu public sur le site Internet de l’Union européenne. Borrell a déclaré:

Gaza n’est que la pointe d’un conflit extrêmement grave qui fait rage entre Israéliens et Palestiniens depuis près d’un siècle.

« Il s’agit d’une crise humanitaire, non pas une catastrophe naturelle. Ce n’est pas une inondation. Ce n’est pas un tremblement de terre. C’est causé par l’Homme », a ajouté Borrell.

Concernant l’introduction de l’aide dans la bande de Gaza, Borrell a déclaré: « Lorsque nous recherchons d’autres moyens de fournir notre soutien -par voie maritime ou aérienne- nous devons nous rappeler que nous devons le faire parce que la manière naturelle de fournir un soutien par les routes est fermée. Artificiellement fermée ».

Alors que la guerre menée par Israël contre Gaza entame son sixième mois, les souffrances des habitants de la bande de Gaza, et en particulier ceux des régions du nord et du centre, sont exacerbées par un siège rigoureux qui a raréfié la nourriture au point de causer une véritable famine.

Pour tenter de remédier à la crise, les pays arabes et étrangers poursuivent leur coopération pour larguer de l’aide par voie aérienne dans les zones nord de la bande de Gaza, mais celle-ci demeure toujours insuffisante et ne répond pas aux besoins urgents des Palestiniens.

Borrell a expliqué que la faim à Gaza « est utilisée comme arme de guerre ». Le Haut représentant de l’Union européenne a souligné:

Lorsque nous condamnons ce qui se passe en Ukraine, nous devons utiliser les mêmes mots pour ce qui se passe à Gaza.

Israël a lancé une offensive meurtrière contre la bande de Gaza à la suite d’une attaque du Hamas contre l’État hébreu, le 7 octobre 2023. Les bombardements israéliens qui ont suivi l’opération du mouvement de résistance palestinien ont tué et blessé plusieurs milliers de Palestiniens, provoquant d’énormes destructions et une pénurie de produits de première nécessité.

Pour la première fois depuis sa création en 1948, Israël est accusé de génocide devant la Cour internationale de Justice (CIJ), la plus haute instance judiciaire des Nations Unies, à cause de ses opérations militaires à Gaza. Un arrêt rendu en janvier par la CIJ a ordonné à Tel-Aviv de prévenir la réalisation d’actes susceptibles d’être considérés comme génocidaires et de prendre des mesures pour garantir l’acheminement de l’aide humanitaire aux civils de Gaza.

yénisafak

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page