ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

CAMPAGNE DE AFRICA JOM CENTER POUR UNE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE TRANSPARENTE ET INCLUSIVE AU SENEGAL Alioune Tine préconise un dialogue sincère pour un fichier électoral stable et consensuel

Pour Alioune Tine, l’étape de Fatick de la tournée nationale de Africa Jom Center pour une élection présidentielle transparente , crédible et inclusive coïncide « avec   l’émergence des contentieux électoraux de plus en plus lourds qu’il faudra régler nécessairement par un dialogue sincère ».
D’emblée le fondateur de Africa Jom Center dira qu’il «  est à Fatick dans le cadre de la campagne pour une élection présidentielle transparente crédible et surtout inclusive. Nous sommes ici au moment où le processus électoral de la présidentielle présente beaucoup de controverses avec le contentieux sur la question du parrainage et du fichier électoral sont toujours présents. Pas mal de candidats vont porter plainte au près du conseil constitutionnel » informe Alioune Tine
Toujours à propos des élections présidentielles qui dominent l’actualité politique nationale , il avertit «  nous devons prendre conscience qu’il est temps de régler les questions qui ont été négligées  tout au long du processus électoral et qui se focalisent essentiellement sur la question de l’éligibilité ». 
Selon Alioune Tine «  l’urgence d’Africa Jom Center dans le cadre de la présidentielle est de voir la plupart des acteurs impliqués dans le processus électoral. Nous devons dialoguer d’une façon sincère pour avoir au moins un accord sur un fichier électoral stabilisé, consensuel de l’ensemble des acteurs politiques ». 
Alioune Tine estime qu’après la déclaration du conseil constitutionnel sur les candidats qui ont validé leurs parrainages et le communiqué de la commission électorale nationale autonome « les gens doivent être légitimement inquiets par rapport au fichier électoral utilisé . Nous renouvelons notre proposition de dialoguer afin de permettre au président qui sera élu par les citoyens de gouverner dans la sérénité car selon lui «  en réalité l’élection présidentielle n’est pas seulement l’affaire des candidats, l’affaire de la régulation mais l’affaire de la société civile qui doit veiller, surveiller et contrôler pour qu’elle soit transparente, pacifique, inclusive. L’élection présidentielle est l’affaire des citoyens qui doivent choisir et agir en toute souveraineté ».
Sur l’importance d’avoir une élection présidentielle transparente et inclusive, Alioune Tine souhaite «  ne plus voir de violence inouïe inconnue au Sénégal avec des morts, des emprisonnements , des citoyens qui ont fuit le pays. Nous sommes dans un moment où la polarisation politique est très forte, la polarisation économique ,sociale  très forte, une polarisation religieuse que nous n’avons jamais connu. La priorité des priorités pour le prochain président de la république c’est de reconstruire, de restaurer la confiance et de réconcilier les sénégalais et c’est maintenant qu’il se poser la question et de réfléchir sur la situation post électorale. Nous devons discuter et dialoguer pour éviter au pays le chaos et les basculements que d’autres ont connu » prévient Alioune Tine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page