SPORTS

CAN 2024: le Maroc veut terminer la phase de poules en tête de son groupe face à la Zambie

Avant même leur dernier match de groupes prévu ce mercredi 24 janvier face à la Zambie, les Lions de l’Atlas sont mathématiquement qualifiés pour les huitièmes de finale. Un premier pas pour le coach Walid Regragui et sa bande toujours aussi déterminés à remporter cette 34e édition. (source: Rfi)

Les Lions de l’Atlas, qui se sont barricadés dans un hôtel en bord de mer à San Pedro, restent le plus discrets possible. Au point que les journalistes marocains venus en nombre, commencent à s’agacer – très poliment – et aimeraient plus de communication de la part des joueurs à l’issue des rencontres. Romain Saïss, en tant que capitaine, a quand même dit quelques mots dans la zone des interviews après le nul face à la RDC.

Mardi 23 janvier, l’ancien joueur d’Angers a une nouvelle fois expliqué la détermination de tout un groupe, qui ne se contentera pas d’autre chose que d’une victoire finale. « Il ne faut pas se relâcher sur ce dernier match face à la Zambie, dit-il. Il faut jouer le jeu à fond pour terminer à la première place du groupe. C’est vrai, on a été défaillant en seconde période face à la RDC, on a trop donné d’espace à cet adversaire. Mais personne n’a triché, tout le monde a fait des efforts. Il faut être honnête, avec des matchs rendus difficiles avec la chaleur, il faut être plus intelligent. »

« C’est positif, on est qualifié pour le deuxième tour. C’est une compétition où il faut être humbleon ne peut pas gagner tous nos matchs avec trois buts d’avance, avoue Walid Regragui. Mais avant, le Maroc attendait souvent la troisième journée pour se qualifier. Il y a des progrès. »

« Le Maroc est certainement la meilleure équipe du continent »

Du côté de la Zambie, on confirme que la confrontation face aux Lions de l’Atlas ne sera pas une simple formalité pour rester sur le sol ivoirien un peu plus longtemps. « Le Maroc est certainement la meilleure équipe du continent, mais on ne laisse pas tomber l’idée de se qualifier pour le prochain tour », raconte le coach zambien Avram Grant. L’ancien entraîneur de Chelsea, qui avait vécu une finale en CAN avec le Ghana en 2015, reste tout de même réaliste.

« Je suis impressionné par ce que Regragui a fait avec le Maroc, glisse-t-il. Cette équipe a un bon passé. Il y a longtemps que la Zambie n’est pas venue à la CAN, alors nous cherchons une bonne performance. Nous savons que le Maroc est plus fort que nous. Le gardien (Yassine Bounou, ndlr) est fantastique, le reste de l’équipe aussi. Je ne vois pas de point fiable chez euxCe sera une belle confrontation ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page