PEOPLE

Ce que révèle l’enquête qui vient d’être bouclée

La police de Dakar Plateau a terminé son enquête concernant le décès de Baidy Amar, fils du feu Ameth Amar survenu dans un appartement du centre-ville de Dakar. D’après le certificat de genre de décès émis par l’hôpital Principal de Dakar, la mort de Baidy Amar a été causée par « une intoxication par excès de dose de cocaïne ». Suite à cet incident, les amis du défunt, qui étaient avec lui au moment des faits, sont poursuivis pour usage de cette substance illicite.

L’enquête a démarré suite à l’alerte donnée par le frère de Baidy Amar à la police, après la découverte macabre. Les enquêteurs ont trouvé des résidus de cocaïne ainsi qu’un sachet contenant 25 grammes de cette drogue sur le lit où le corps de Baidy était allongé. Il a été révélé que le défunt passait la soirée en compagnie de sa copine M. D, de nationalité algérienne, dans une chambre où la fête a mal tourné à cause d’une consommation excessive de drogue, menant à une crise fatale pour Baidy.

Les amis présents au moment du drame, identifiés comme MD (Algérienne), ZF, JM (Française) et le chauffeur AS, ont tenté sans succès de réanimer Baidy avant de l’emmener à l’hôpital Principal de Dakar, où son décès a été officiellement constaté. L’enquête a également révélé que la cocaïne avait été livrée à AS, le chauffeur, par un coursier. AS a déclaré aux enquêteurs qu’il ignorait le contenu du sachet qui lui avait été remis.

L’autopsie a confirmé que Baidy Amar est décédé d’un « arrêt cardio-respiratoire probablement dû à une intoxication par excès de dose inhalée ». Suite à ces découvertes, MD, ZF, JM, et AS sont désormais poursuivis pour « usage de drogue » et doivent comparaître devant le parquet de Dakar pour répondre de leurs actes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page