A LA UNEACTUALITÉS

Cedeao – digitalisation des établissements touristiques : des experts cogitent sur les spécifications techniques de la plateforme

Des experts du secteur du Tourisme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se penchent depuis hier, mardi 21 novembre, et ce jusqu’au 25 courant, sur les spécifications techniques de la plateforme digitale pour le classement des établissements d’hébergement.

La nouvelle classification des hébergements de l’espace Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), validée en avril dernier, portant sur, entre autres, l’hôtel, le motel, l’auberge, la chambre d’hôtes, l’appart’hotel, le camping/caravane, le village de vacances, le bateau/péniche et l’éco-lodge, amorce sa mise en œuvre digitale. Ce texte réglementaire, adopté par les quinze Etats-membres de l’espace communautaire régional, fait l’objet d’une réflexion pour une mise en œuvre digitale, du 20 au 25 novembre courant, à Dakar.

Venu présider l’ouverture des travaux, le ministre sénégalais du Tourisme, Mame Mbaye Niang, a laissé entendre que cette rencontre relève d’une volonté commune d’aller de l’avant, pour mieux moderniser et davantage promouvoir le secteur du tourisme. Par conséquent, dira-t-il, «La mise en œuvre de cette plateforme permettra de mutualiser les synergies d’actions et d’avoir une bonne information touristique sur nos établissements respectifs, en temps réel».

Parlant de la digitalisation, il a soutenu qu’elle vient à son heure. «Cette heureuse initiative de digitalisation des établissements d’hébergement touristiques de la Cedeao vient à point nommé puisqu’elle s’inscrit dans la dynamique amorcée par le Sénégal dans sa stratégie dénommée «Sénégal numérique 2025» (SN2025), élaborée en 2016, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse)».

Il a relevé que, de son côté, le ministère du Tourisme et des Loisirs a conçu un processus de dématérialisation des procédures et travaille à la finalisation du Code du Tourisme. Lequel tient compte de la norme et grille de tarification. Par ailleurs, il a fait savoir que le Sénégal développe, avec l’appui de «Sénégal Numérique 2025», un projet de digitalisation de l’écosystème du tourisme, qui permet la mise en place d’un «data space for tourism» qui intègre les services aux usagers, des clients, la conception d’outils collaboratifs et un système d’information touristique.

La chargée de programme tourisme à la Cedeao, Stella Chistiane Drabo, a soutenu que la mise en œuvre de la plateforme digitale va «permettre de profiter des avantages qu’offre la technologie moderne, pour optimiser le processus du classement hôtelier». Au-delà de la norme et des critères réglementaires qui existent «nous voulons que le processus de classement devienne moins coûteux pour les Etats», a-t-elle admis. Parce que, pour faire le classement, il faut envoyer les experts sur le terrain «inspecter tous ces sites touristiques et ça coûte énormément d’argent à nos Etats». D’où la pertinence de mettre en place cette «plateforme accessible à tous et à tout moment», a-t-elle argumenté.

JEAN PIERRE MALOU       

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page