ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPÉES : L’union régionale de Fatick veut une belle réussite de l’événement

Le bureau régionale de l’union des associations de personnes handicapées de Fatick a tenu sa première rencontre depuis l’avènement du Covid-19. L’objectif principal de la rencontre était de préparer la journée internationale des personnes handicapées que Fatick accueillera le 3 Décembre 2022 mais également faire l’état des lieux sur le faible niveau d’enrôlement des personnes handicapées dans la couverture maladie universelle.

« nous sommes réunis ce samedi matin après une longue pause indépendante de notre volonté pour échanger des informations mais surtout pour nous préparer pour la réussite de la journée internationale des personnes handicapées que notre région aura l’honneur d’accueillir le 3 Décembre 2022 » a informé El Hadji Mapate Diouf le président de l’union.

Sur ce , il ajoute qu’un « comité régional d’action est déjà mis en place en collaboration avec les services techniques et les organisations de personnes handicapées. Nous voulons marquer l’événement prévu dans 7 mois sur le plan économique, social et culturel. Nous voulons faire une rupture avec les célébrations classiques des années précédentes. Et pour tout le monde doit être prêt dès à présent ».

D’un autre côté les personnes handicapées ont déploré le faible taux d’enrôlement dans la couverture maladie universelle et sur la distribution des cartes d’égalité des chances. En effet selon les chiffres fournis par les services techniques la région compte actuellement 4642 détenteurs de la carte d’égalité des chances dont 2294 sont bénéficiaires de la bourse de sécurité familiale. 1440 personnes handicapées sont enrôlées dans les mutuelles de santé à la fin du trimestre 2020.

Pour booster ces chiffres El Hadji Mapate Diouf et son équipe ont une piste de solution. « Des la semaine prochaine, nous irons en tournée régionale de recensement de toutes les personnes handicapées qui disposent de la carte d’égalité des chances, de celles qui ont déjà reçu leurs numéros sans cartes , de celles qui sont détentrices du sésame et sans bourse familiale, de celles qui ont déposé et jusqu’à présent n’ont rien reçu . Nous ferons ce travail avec les présidents des associations départementales et communales. Il n’y aurait pas eu tous ses problèmes si nous étions encore impliqués dans le travail comme nous l’étions tout au début » regrette Mapate.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page