SANTÉ ET SEXUALITÉ : 24 CHOSES SUR LE VAGIN QUE TOUTE FEMME DOIT SAVOIR




Beaucoup de femmes ne savent pas grand-chose de leur vagin.

Même au XXIe siècle, il y a des choses qu’une femme peut ignorer sur son anatomie, son cycle mensuel ou son hygiène. Nos collègues de BBC Pidgin se sont entretenus avec des experts pour dresser une liste de choses qui aideront les femmes à mieux comprendre cet organe sexuel génial.

S’agit-il du vagin ou de la vulve ?

Le vagin se trouve à l’intérieur du corps. C’est un canal musculaire élastique qui relie la vulve au col de l’utérus et à l’utérus.
Vulve est le mot correct pour parler de l’extérieur des organes sexuels féminins. La vulve comprend le pubis, l’orifice urétral, le clitoris, les petites et grandes lèvres et l’orifice vaginal.

Les organes génitaux féminins externes

Cela va vous choquer. Alors que les hommes urinent par le pénis, les femmes urinent par l’urètre (une structure tubulaire qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur du corps).
De l’avant à l’arrière, le premier trou est l’urètre, puis le vagin, qui se trouve au-dessus de l’anus.

Poils pubiens : à quoi servent-ils ?

Les poils pubiens ont un rôle à jouer. Ils servent de barrière protectrice pour les tissus génitaux et l’orifice vaginal.
Ils préviennent également les infections.
Le Dr Jen Gunter, gynécologue-obstétricienne, a remarqué que beaucoup de femmes aiment se raser les poils pubiens. Une pratique qui n’est pas sans risques.
Le Dr Gunter ajoute que l’épilation à la cire ou le rasage des poils pubiens peut causer des traumatismes microscopiques à la peau, ainsi que des coupures, des abrasions et des infections.

Il n’y a pas de honte à éprouver des douleurs pendant le sexe

Beaucoup de femmes n’osent pas parler de la douleur qu’elles ressentent pendant l’acte sexuel.
Cependant, il est important de savoir que les rapports sexuels ne sont pas censés être douloureux.
Il est conseillé de consulter son médecin ou son gynécologue si l’on ressent une douleur pendant le sexe.

Le vagin se nettoie lui-même

Les glandes situées dans la paroi du vagin libèrent un liquide qui est naturellement conçu pour lubrifier et nettoyer le vagin.
Lorsque vous utilisez des savons ou des produits nettoyants ordinaires, ils peuvent réagir avec l’équilibre naturel du pH du vagin et provoquer des infections fongiques (champignons) comme le muguet.

Pour éviter cela, appliquez le savon uniquement sur les lèvres extérieures. Le Dr Gunter dit que vous n’avez pas besoin d’utiliser quoi que ce soit pour nettoyer l’intérieur du vagin.
Elle met en garde contre l’utilisation de savons gels parfumées ou de savons de bain, qui augmentent le risque de contracter des infections sexuellement transmissibles.
Les bains de vapeur, une autre tendance, ne sont pas nécessaire car ils peut provoquer des brûlures.
Vous pouvez nettoyer la partie extérieure de la zone vulvaire quand c’est nécessaire avec de l’eau ou un nettoyant doux.
Les cellules vaginales se renouvellent toutes les 96 heures – la guérison est rapide.

Il est toujours possible d’attraper une MST, même avec des préservatifs

Vous pouvez encore attraper certaines MST (maladies sexuellement transmissibles) même si vous utilisez un préservatif. Les MST comme l’herpès, le VPH, les poux du pubis ou « morpions » et le molluscum contagiosum sont toujours transmissibles.
Cela s’explique par le fait que la vulve peut toujours toucher le pénis (ou vice versa) pendant les rapports sexuels, ce qui peut provoquer une infection.

Peu de femmes atteignent l’orgasme par pénétration vaginale

Une bonne lubrification du vagin permet d’éviter les rapports sexuels douloureux et la déchirure des tissus.
La lubrification vaginale est affectée par le niveau d’œstrogènes dans le corps.
Des facteurs tels que la contraception, la ménopause et l’allaitement modifient le taux d’œstrogènes.
Si votre taux d’œstrogènes est faible, il sera plus difficile pour votre vagin de se lubrifier naturellement.
Lorsque les femmes vieillissent, la lubrification naturelle [c’est-à-dire l’humidité du vagin] se tarit.
Les femmes peuvent commencer des traitements topiques à base d’œstrogènes ou utiliser des lubrifiants vaginaux fabriqués pour lubrifier.
Si vous avez un vagin très sec, vous devez en parler à votre médecin et trouver une solution.

Mettez votre vagin au repos après la naissance d’un bébé

Que vous ayez subi une opération (césarienne) ou que vous ayez mis au monde naturellement, la plupart des médecins recommandent de prendre au moins quatre à six semaines de repos avant de commencer à avoir des relations sexuelles avec votre partenaire, pour que le vagin guérisse bien.

L’orgasme aide à soulager les douleurs menstruelles

Avoir un orgasme peut aider à soulager les douleurs menstruelles. Cela est dû à l’augmentation du flux sanguin qui se produit pendant l’orgasme.
De plus, lorsque vous avez un orgasme, vos muscles utérins se contractent et libèrent des substances chimiques dans le cerveau, ce qui génère un analgésique (anti-douleur) naturel contre les douleurs menstruelles.

L’âge affecte le vagin

Après des années de règles et peut-être la naissance d’enfants, les ovaires cessent de produire des ovules et les menstruations s’arrêtent.
La quantité d’hormones nécessaires à l’organisme pour maintenir la fertilité des femmes diminue considérablement – et les faibles niveaux d’œstrogènes, en particulier, affectent le vagin et la vulve.

Les pets vaginaux sont réels

Les pets vaginaux arrivent à la plupart des femmes à un moment ou à un autre de leur vie, surtout lorsqu’elles font du sport et pendant les rapports sexuels.
Ce n’est pas parce que de l’air s’échappe du vagin qu’il y a des problèmes.

La grossesse et l’accouchement peuvent changer votre vagin

La grossesse et l’accouchement modifient le vagin de nombreuses façons.
Pendant la grossesse, les niveaux de l’hormone œstrogène sont très élevés, ce qui permet au vagin d’être bien lubrifié.
Après la naissance, ces niveaux diminuent et les tissus vaginaux se rétrécissent et s’amincissent, ce qui entraîne la plupart du temps une sensation de sécheresse.
Immédiatement après un accouchement naturel, le vagin et le périnée (la zone située entre le vagin et l’anus) sont très sensibles, voire douloureux.
Si vous vous êtes déchirée pendant l’accouchement ou si vous avez subi une épisiotomie, vous pouvez avoir une plaie qui provoque des douleurs pendant les rapports sexuels.
La taille et la forme de votre vagin changent, et vous découvrirez que votre vagin est plus large qu’avant.
Le tonus des muscles du plancher pelvien change, ce qui affecte la force des orgasmes (bien que les exercices de Kegel aident à rétablir le tonus musculaire).

Chaque vagin a son odeur

Chaque femme a une odeur vaginale différente en raison du choix du tissu, de l’utilisation de sous-vêtements, du niveau d’hygiène, du régime alimentaire, des sécrétions glandulaires et du mélange unique de bactéries internes.…suite de l’article sur BBC