A LA UNEACTUALITÉS

Construction envisagée de marches d’intérêt national dans plusieurs régions du Sénégal : une réponse au problème de stockage et de conservation des produits agricoles

Après la mise en service du marché d’intérêt national de Diamniadio, les autorités comptent construire  d’autres infrastructures de même type dans d’autres régions du Sénégal. La généralisation de ce marché de gros   porteurs permettra le stockage et la conservation des produits agricoles qui constituent les principaux problèmes dont font face les producteurs locaux, notamment ceux qui s’activent dans la filière oignon.

Le Marché d’intérêt national Mamadou Lamine Niang  et la Gare des gros porteurs de Diamniadio ont été inaugurés en janvier 2019. Bâti sur 24 hectares, le marché  abrite des magasins de 75 m2 à 350 m2 équipés de mezzanine avec des chambres froides d’une capacité de 120 m3. Au total, 147 magasins ont été construits pour permettre aux agriculteurs et opérateurs économiques de conserver ou congeler, selon leur désir, leurs produits. En plus d’une chambre froide commune de 725 m2, le bâtiment dispose également d’un laboratoire phytosanitaire de dernière technologie et d’une chaine de conditionnement pour les produits frais. Le Marché d’intérêt national crée ainsi un soulagement pour les producteurs d’oignon, de pomme de terre, de tomate, de mangue et d’anacarde, qui éprouvaient d’énormes difficultés pour le stockage et la conservation de leurs produits. Il a pour mission  d’organiser la distribution locale des productions agricoles réduisant de manière drastique les intermédiaires qui vont du milieu rural au marché des grossistes. Le consommateur y trouve ainsi  son compte pour améliorer son pouvoir d’achat. L’infrastructure va  valoriser également les productions agricoles par des unités de transformation prévues sur le site de Diamniadio. Avec la mise en œuvre  de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), le Marché d’intérêt national (Min) de Diamniadio entend être le fer de lance d’une économie pourvoyeuse d’emplois pour les jeunes dans tous les secteurs d’activités économiques. Aujourd’hui, les autorités  envisagent la construction d’autres marchés d’intérêt dans plusieurs  régions du pays. C’est dans ce cadre que l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT) et la Société d’exploitation du marché d’intérêt national et de la gare des gros porteurs  (SEMIG) ont signé  avant-hier, lundi, une convention de partenariat. La généralisation de ce marché de gros dans d’autres localités du pays permettra le stockage et la conservation des produits agricoles qui constituent les principaux problèmes auxquels font face les producteurs locaux, notamment ceux qui s’activent dans la filière oignon. Ce qui devrait réduire les pertes post-récolte.

NDEYE AMINATA CISSE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page