A LA UNEACTUALITÉS

Contrôle des parrainages au conseil constitutionnel : Sonko recalé, Bougane et TAS admis au second tour

L’examen des dossiers des candidats déclarés à la présidentielle du 25 février 2024 s’est poursuivi hier, vendredi 5 janvier 2024, devant la Commission de contrôle des parrainages du Conseil constitutionnel. Le fait marquant a été l’invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko par la Commission de contrôle pour incomplétude. Tout comme a été recalé le dossier d’Aida Mbodj. Pendant ce temps, les dossiers des candidats comme Bougane Dany Guèye de Gueum Sa Bopp, de l’ancien ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall, sont passés au second tour, en attendant d’être régularisés.

Le fait marquant dans cette journée d’hier, vendredi 05 avril, lors du contrôle des parrainages est l’invalidation du dossier de la candidature à la prochaine élection présidentielle du 25 février 2024 du leader de l’ex-Pastef, Ousmane Sonko. La candidature du maire de Ziguinchor actuellement en prison a été rejetée en effet par le Conseil constitutionnel. La Commission de contrôle des parrainages a jugé le dossier du patron du parti Pastef dissout incomplet à cause de l’absence d’attestation de la Caisse de dépôts et de consignation. Dans la foulée, son parrainage n’a pas été contrôlé.

Passé également devant la Commission de contrôle des parrainages du Conseil constitutionnel hier, vendredi, le patron de Gueum Sa Bopp peut espérer participer à la prochaine élection présidentielle du 25 février 2024. Lors de la dernière journée de contrôle des parrainages, Bougane Dany Guèye a validé 25.235 parrains sur un minimum de 44.231. Le leader de Gueum Sa Bopp reste encore dans la course puisqu’il est autorisé à passer au second tour. Cependant, il lui faudra régulariser 19 000 parrains avec une région à compléter. Son dossier comptabilise 29 000 doublons externes.

Le candidat Amadou Ly, Dg de la société Akilé, a vu lui aussi son dossier admis au second tour. Le candidat a validé près de 25.000 parrains avec 30.000 doublons externes. Alors, il est autorisé à régulariser. Pour rappel, lors des dernières élections locales à Keur Massar Sud, le mouvement du Dg de la société Akilé était sorti en deuxième position. Autre candidature autorisée à passer au second tour, c’est celle de l’ancien ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall. Le leader du parti République des Valeurs(RV), Thierno Alassane Sall passe au deuxième (2ème) tour avec 30.766 parrains validés par la Commission de contrôle des parrainages sur 58.975 déposés. L’ancien ministre de l’Energie de Macky Sall est donc autorisé à régulariser 13.465 parrains pour atteindre le nombre minimum requis.

BARTHELEMY COLY (STAGIAIRE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page