INTERNATIONAL

Covid-19: craignant la quatorzaine, les Britanniques précipitent leur retour de France

Ce samedi à partir de 3h00 TU au Royaume-Uni tous les voyageurs venant de France devront effectuer une quatorzaine. Un changement de dernière minute qui a pris de court certains Britanniques. Reportages à Londres et à Paris.

Ils pensaient échapper à la grisaille de l’Angleterre pour quelques semaines et c’est raté. Près de 500 000 Britanniques se trouvent actuellement en France et tentent de trouver des solutions pour échapper à la quarantaine.

Parmi eux, Ben, trentenaire, que notre correspondante à Londres, Elodie Goulesque a rencontré. Malgré son anticipation, il a dû constamment adapter ses projets de voyage.

« On est arrivés en France mercredi et on devait rester jusqu’à samedi, mais nous avions prévu, au cas où, un vol jeudi que nous avons finalement dû décaler à vendredi soir. »

Même si Ben a donc échappé à la quarantaine, le stress de ces derniers jours a quelque peu gâché ses vacances. « Oh oui, ça nous a ruiné les vacances, on n’a pas pu se détendre car on devait se tenir prêt à reprendre l’avion à la dernière minute. »

Amanda, elle, devait partir pour des vacances en France la semaine prochaine avec son mari et leurs trois enfants, mais l’idée d’une quatorzième au retour était impensable : « Nous n’aurions jamais pu faire la quatorzaine au retour car nous travaillons tous les deux et les enfants doivent retourner à l’école, et ça aurait trop perturbé leur début d’année scolaire. »

Finalement, la petite famille partira prendre le soleil en Italie, en croisant les doigts pour qu’il ne s’agisse pas du prochain pays placé sur la liste de quarantaine.

À Paris, la ruée sur les Eurostar

Ce vendredi, c’était la ruée vers les derniers Eurostar qui ralliaient Londres depuis Paris avant l’entrée en vigueur de cette mesure.

« Le gouvernement britannique veut savoir où j’ai été les deux dernières semaines, et tout ça. » Dans la hall d’attente de l’Eurostar gare du Nord, Alex tapote frénétiquement sur son téléphone.

Tous les voyageurs à destination du Royaume-Uni doivent remplir un formulaire en ligne.

Retour précipité pour ce Londonien en vacances dans le Sud de la France pour ne pas avoir à se mettre en quarantaine. « Je l’ai appris ce matin, ajoute Alex. J’étais assez stressé au début, mais j’ai réussi à trouver ce train, j’ai eu de la chance. Mais malheureusement c’était plutôt cher. »

Un peu énervé, Alex retourne à son téléphone. Ses vacances sont tout de même amputées de dix jours.

Sophie a, elle, plus de chance. Elle avait prévu de rentrer le lendemain. « Je savais que c’était une possibilité. Je ne sais pas, mais on nous a dit qu’il y avait plus de cas au Royaume-Uni qu’en France. La situation est bonne nulle part. C’est frustrant en terme de logistique, mais je comprends. »

C’est la deuxième fois que les autorités britanniques prennent cette mesure. La France a, elle, annoncé qu’elle mettrait en place un système similaire par réciprocité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page